Walid Phares : « Du printemps arabe à l’automne islamiste »


CULTURE (Tamurt) – Walid Phares, conseiller aupres du Congres Americain sur le Grand Moyen Orient (Afrique du Nord et le Levant) a aussi été le conseiller des affaires étrangères de Mitt Romney en 2011-2012. Monsieur Phares a soulevé les questions des minorités ethniques, linguistiques et religieuses. Tout en appuyant les sociétés civiles et les droits des sections défavorisées de ces sociétés comme les femmes, jeunes, travailleurs et intellectuels. Il a aussi insisté sur les droits fondamentaux et inaliénables des communautés éthniques.

Particulièrement dans son livre, les droits des Kabyles et des autres communautés Berbères d’Afrique du Nord. Son livre {{La Révolution Arrive}} de 2010 a annoncé l’explosion des révoltes dans le monde Arabe, où il a consacré un chapitre à la Kabylie.

Dans son livre {Du Printemps Arabe a l’Automne Islamiste}, l’auteur souligne que deux mouvements se passent en même temps. La montée fulgurante des Islamistes, surtout par la voie de force et de leur organisation, et la montée irréversible des forces libérales, qui dans le cas de leurs victoires politiques, ouvriront le passage aux libertés des communautés éthniques.

Ce livre appréhende dans leur globalité les révolutions arabes, mais aussi leur impact en Iran et en Turquie, maillons d’une même chaîne, et analyse les causes des bouleversements survenus dans les pays clés du monde islamique depuis les années 90: de l’Afghanistan à l’Irak, du Liban à la Syrie, de l’Iran au Soudan, du Maghreb à l’Egypte et à la Péninsule arabique, et les retombées terroristes au Sahel et dans les pays occidentaux.

Cet éclairage sur les racines historiques des mouvements, à la fois islamistes et laïques, leur évolution, et les perspectives que réservent cette région du monde, invite à une prise de conscience collective et internationale, visant à mettre en garde la communauté internationale contre les dangers qui guettent ce vaste ensemble régional, dont le basculement peut affecter à plus ou moins long terme, l’équilibre global de notre planète.

Le Grand Moyen-Orient est la proie d’une course acharnée entre islamistes et réformateurs, et dont l’issue va redéfinir l’avenir de la région et des relations internationales pour les décennies prochaines. L’auteur nous donne la mesure de ces changements et explore les directions qui peuvent en résulter. Mais surtout, l’ouvrage nous délivre la seule approche logique susceptible d’écourter les guerres, d’éliminer le terrorisme, et de promouvoir enfin la liberté et la démocratie.

EN LIBRAIRIE LE 10 OCTOBRE 2013

Walid Pharès

DU PRINTEMPS ARABE…

À L’AUTOMNE ISLAMISTE ?

Partager cet article

Un commentaire - Écrire un commentaire

  1. Un printemps arabe qui n’a pas touché la presqu’ile arabique est ene supercherie de journalistes et de politques interressés !! Au départ c’était plutot un printemps nord africain, berbere automatiquement, mais les pécialistes du mensonge et de l’intox en ont décidé autrement, il sera arabe, de force et il secrétrea évidemnt l’islamisme, naturellement !! On n’est pas preneur de ses printemps mensongers et empoisonnés !! Les Berberes en sont pas minoritaires en Afrqiue du nord, du moins au Maroc, Algérie et en Tunisie !!

    Répondre
    1. Vraiment ! Sans ce monsieur, ton existence serait inconnue et jamais inclue dans les calculs des Hommes de ce monde. Il ne faut tout de meme pas, oublier qu’un bidonville de quelques centaines d’illettre’s abrutis, SDF, de Nat Assi, divise la Kabylie en 2, et demontre l’incapacite’ des Kabyles.

      La gentillesse de ce Monsieur, qui est Arabe, au cass ou vous l’ignorez, nous melange avec des vrais Hommes Touaregs, Kurdes et Amazighs Lybiens – qui eux ont vraiment 3 pieds et tiennent debout ! Faut-il vousss rappeler qu’elles sont Kabyles celles qui continuent a venerer des Arabistes morts enterre’s comme nasser et boukharouba ou mort-en-convalescence comme bouteflika.

      Je m’arrete ici car il y a de quoi ecrire tout un livre… Il en reste encore quelques uns, une poignee’e, qui honore la Kabylie d’un Gouvernement, et la Kabylie est incapable de le suivre. Tous les Kabyles, gaspillent un mouton, c.a.d. des milliers de dinards par an dans des moutons et dieu sait combien dans des cigarettes a se pourrir les poumons, ou encore dans des livres de propagande Arabe ou Francais… mais incapables de contribuer a leur propre liberation.

      C’est regulierement que des intrus barbus singuliers imposent le reveille a 4 hr du matin a tout un village, et controle la virginitee’ de leurs fillette, et j’en passe – A croire qu’il est le pere de tous les gamins qui remplissent les ecoles… C’est l’arme’e qui descendra la memoire Kabyle aux enfers. Faut-il continuer ? biensur que non !

      Répondre
      1. par « Armee qui descendra ce qui reste de akbyle aux enfers », je veux dire, tous ces enfants kabyles sacrifie’s a l’ecole algerienne – pas l’ANP. Quand aux bidonvillistes, c’est l’espoir de la Kabylie helas… Il faut etre un homme pour venir s’installer au milieu de la foumiere, sans la moindre crainte – ils savent a quel genre de legumes ils ont a faire …

        Répondre
    2. il y a un problem de sorte de mal-entendu. les occidentaux nous appel arabe car c est trs dificil de faire la distinction, car
      – les arabes et les kabyles se ressemblent culturelment, ils vivent dans un monde ancien, des idées ancienne du moyen âge.
      -ils ont tout les deux embrassé la meme religion avec des specificité rituelle a chaque region ou pays, de l islam integriste à celui moderne à l algerienno-kabyle outurque, tunisien marocain.
      -les berberes des ville generalement parlant se sont melanger racialement et parlent arabo-kabyle une langue de fusion metisse.sinon s ils restent dans le berbere ils sont tout de meme culturelment les meme que ls arabophones car ces derniers ne sont pas si arabes que ça.
      donc les deux psuples aix yeux des occidentaux c le meme d un regard generale .donc cessez ds pretendre une superiorité envers les arabes , nous vivons jusqa present dans le passé lointains

      Répondre
      1. Ceux qui sont friands de tels inepties sont à l’ENTV , echourouk, enahar….Tu t’es trompé de site !! A moins que tu prennes tes débilités pour de l’intelligence !! Passer sa vie à jouer aux apprentis arabes, quel drole de vie !!

        Répondre
      2. @amdan
        T’es un rigolo toi. Ma parole. Qui impose quoi a l’autre ? Qui nous denie a nous les Kabyles notre Tamazgha ? Quand aux etrangers dont tu parles, c’est l’ignorance qui les fait parler mais toi c’est la betise humaine. Vas t’eduquer avant de raconter des conneries.

        Répondre
    3. on appel printemps une révolte qui a comme en hivers ..il eu fallu parler de » {{l’hivers nord africains}} ».

      mais comme tous ce qui n’est pas arabe est travesti en tant que tel cela ne peut être que mensonge et supercherie comme tout ce qui se dit arabe .L’histoire est là pour nous rappeler la continuité de l’imposture. L’occident à une énorme responsabilité dans l’usurpation pour comprendre il suffit de se
      la question du pourquoi on veut absolument attribuer l’appellation arabe au détriment de la réalité autochtone amazighe?

      Finalement ,une histoire de colonisateurs.

      IL FAUT BIEN CETTE SOLIDARITE MORBIDE POUR DETRUIRE L’AUTOCHTONE.

      Répondre

Réagir

*