La violence en milieu scolaire : La mixité remise en cause

violence sexuelle

ALGÉRIE (Tamurt) – Les errances culturelles et cultuelles d’une certaine frange de la société algérienne accouchent souvent de réflexions absurdes qui frôlent l’insulte. Dans l’optique de célébrer la journée mondiale de la femme coïncidant avec le 8 mars, une conférence sur la violence à l’école a été animée par un « soi-disant » docteur, Smail Boulbina au niveau de la bibliothèque nationale d’Algérie à El-Hamma.

Jusqu’à présent, rien d’étonnant, sauf que le thème abordé par cet « intellectuel désintellectualisé » n’est autre que « la mixité sexuelle à l’école est la cause n° 1 de la violence scolaire ». Du délire ! Mais, comment peut-on remettre en cause une mixité de petits bambins pour en tirer cette lugubre conséquence ? Le raccourci est fait entre la violence dans le milieu scolaire et la mixité. Une nouvelle trouvaille des gardiens du temple et de la morale.

À vrai dire, ce genre de raisonnement biscornu n’a d’égal que dans les républiques bananières. La montée en puissance de la mouvance islamiste véhiculant un discours haineux et venimeux n’est pas le fruit du hasard, d’autant plus que le pouvoir d’Alger leur a laissé le champ libre pour asseoir leur politique de « destruction massive » de la société et de ses valeurs.  Ledit conférencier s’est plu à gommer de son jargon que la violence est un phénomène multiforme et à la dimension mondiale.

Amnay pour Tamurt  

Partager cet article

Un commentaire - Écrire un commentaire

  1. Ce n’est pas étonnant, dites qu’attendez-vous de cette terre colonisée et secularisée par la bassesse de l’humanité, la gangrène éternelle bédouine !?…. La bassesse engendre la bassesse, l’obscurantisme engendre l’obscurité, vous avez embrassé le bédouin ainsi que sa secte, là ou d’autres peuples qui étaient envahis et colonisés par ce dernier, n’avaient de cesse que de les chasser jusqu’au dernier !. Vous, vous êtes forcément maudits pour avoir accepter et prêter allégeance à une racaille primitive et moche qui est l’arabe !… Cherchez vôtre damnation à travers l’histoire, pour avoir laisser l’arabe souiller vôtre âme et vôtre terre !?..
    Vous payez peut-être, une mauvaise action héritée dans une autre vie, vôtre karma, va savoir !..
    Vous ancêtres avaient pacté avec le diable musulman , vous, vous avez suivi éternellement, vous avez accepté de demeurer advitam esclaves des arabes !. Et bien dansez maintenant !.. Comme on fait son lit, on se couche, n’attendez d’accoucher de lumières et des prix Nobel !?…. N’est-ce-pas ????..

    Répondre
  2. A suivre ce raisonnement débile, il faut penser même à supprimer la mixité dans les foyers. Comme ça, plus de problèmes! Quand on invite des malades mentaux dans des débats publics, il n’y a rien de bon en vue.

    Répondre
  3. Il n’ y a rien de commun ni dans la culture ni dans les traditions entre les Kabyles et les algériens. Tous les jours que Dieu fait nous apportent la preuve de ces différences. Les Algériens vont dans une direction et les Kabyles dans u e autre. Chacun doit pouvoir vivre librement selon ses choix. Si les algériens veulent bannir la mixité de leurs écoles c’est leur droit et c’est leur problème. Le tout est de ne pas entraîner la Kabylie dans leur sillage. Pour cela seule l’indépendance peut prémunir la Kabylie conte un tel naufrage, inutile d’essayer de changer de cap au bateau Algérie, il est trop lourd pour les bras Kabyles. Ceux qui veulent garder la Kabylie en Algérie veulent son malheur.

    Répondre

Réagir

*