Le verdict est tombé ce mercredi : La JSK, c’est fini pour Hannachi


KABYLIE (Tamurt) – L’avenir de Mohand-Chérif Hannachi, l’homme qui a mené la JSK vers un désastre, est fini au sein de ce club. En effet, le tribunal de Tizi Ouzou, via sa section administrative, a rendu son verdict ce mercredi 6 décembre concernant le dépôt de plainte de Mohand-Chérif Hannachi contre le directoire du club auquel l’ex-boss kabyle reproche d’avoir tenu une assemblée générale illégale.

L’assemblée générale en question est celle au cours de laquelle il a été décidé d’éconduire Mohand-Chérif Hannchi après un quart de siècle despotique et sans partage à tête de la JSK. Un règne au cours duquel la JSK a enregistré les plus mauvais scores de son histoire. De ce fait, Mohand-Cherif Hannachi et compte tenu de cette « performance » en matière de mauvais résultats va rester dans les cases noires de l’histoire de la JSK et de la Kabylie contrairement aux autres anciennes gloires du club kabyle.

Ce mercredi donc, la section administrative du tribunal de Tizi Ouzou a donné gain de cause aux actionnaires de la JSK et rejeté la requête de Hannachi en déboutant ce dernier. Le tribunal de Tizi Ouzou a validé l’assemblée générale tenue par les actionnaires de la Jeunesse Sportive de Kabylie et a signifié ainsi à Mohand-Cherif Hannachi qu’il n’a pas eu gain de cause. Pour rappel, l’assemblée générale en question s’est tenue le 7 août dernier, au moment où Mohand- Cherif Hannachi était au Maroc pour passer ses vacances.

A son retour, Mohand-Cherif Hannachi s’est retrouvé sur la touche sans qu’aucun de ceux qui lui faisaient la brosse, toute honte bue, il y a à peine quelques mois, n’expriment une quelconque solidarité à son égard. Comme un véritable dictateur aigri, Mohand-Cherif Hannachi a continué à se « battre » pour s’accrocher à la présidence d’un club qu’il a ruiné sur tous les plans.

Tahar Khellaf pour Tamurt

Partager cet article

Réagir

*