Toutes les langues sont utilisées par le pouvoir, sauf le Kabyle !


Tizi Wezzu (Tamurt) – On peut lire, avec plusieurs langues étrangères, les plaques de signalisation en Kabylie sauf en langue de ce pays. Le pouvoir colonial use de la langue de la lointaine Arabie Saoudite, de celle des Français et, même parfois, de langues qu’on n’arrive même pas à classer, comme on le voit sur notre photo, prise récemment à Tizi Wezzu, mais jamais en langue Kabyle.  

Pour ceux qui colonisent la Kabylie, le peuple de cette région n’a pas de langue.  Le racisme d’Alger est sans limite. Les autorités coloniales veulent,  par tous les moyens, effacer l’existence de cette langue laquelle est parmi les premières que l’humanité a connues. Même dans les répondeurs automatiques des  opérateurs téléphoniques, on entend l’arabe, le Français et même l’Anglais, mais jamais le Kabyle. Si, pour les deux langues citées, on peut au moins dire qu’une partie des algériens les comprennent, comment peut-on en dire la même chose pour l’Anglais, dont le nombre d’Algériens qui la maîtrisent, se compte sur les doigts d’une seule main.

Ces exemples, à eux seuls, ne suffisent-ils pas à confirmer que l’officialisation de la langue Tamazight par le colonisateur n,’est qu’un leurre. Pour seule réponse, plusieurs localités de la Kabylie ont changé la langue arabe par le Kabyle à travers les plaques de signalisation. La campagne se généralise au point même où certains maires ont opté officiellement ou symboliquement à l’utilisation de la langue Kabyle au niveau des mairies, comme c’ets le cas à Ath Wacifs.

Lounès B

Partager cet article

Un commentaire - Écrire un commentaire

  1. Encore une preuve du cynisme de l’Etat Algérien vis a vis de la Kabylie .Mais le mépris de cette dictature pour nous n’a d’égal que la haine viscérale de notre peuple pour toute dictature colonialiste.

    Répondre
  2. Les kabyles aussi sont responsables de cette situation.Qui est-ce qui empêche les APC,les commerçants,les artisans,les professions libérales,les propriétaires de bus,les entreprises kabyles d’utiliser la langue kabyle sur leurs enseignes ?
    Rien ,si ce n’est l’inculture,l’inconscience et parfois la honte de sa langue ! Il ne faut pas se leurrer, le mal est aussi en nous. Aujourd’hui, rien, absolument rien n’interdit aux kabyles d’utiliser leur langue, si ce n’est ce complexe de colonisé, l’inculture et l’absence de conscience politique.
    Il y a quatre ans, je crois,le MAK avait lancé un appel pour la kabylisation de l’environnement, en vain ! A win icedh’en i wderghal ! D’où l’urgence d’un Etat kabyle, où la langue kabyle sera officielle et première langue d’enseignement et de travail.

    Répondre
  3. Aussi vous pouvez le constater à l’aéroport international d’Alger, au niveau des accès aux formalités de police (Départs), une inscription « BIENVENUE » écrite en huit (08) LANGUES, étrangères, aucune trace de TAMAZIGHT langue officieuse de l’Etat Arabo-baathiste Algérien!

    Répondre
  4. Il ya des villes algérienne des plaques écrite en anglais arabe français,
    Le vrai problème pour la kabylie. ..c’est nous. ..les kabyles.
    Il ya aussi les opérateurs téléphoniques. …tout sauf tamazight. ………akka atruh.

    Répondre
  5. Comment voulez-vous qu’un colon, un occupant, un envahisseur puisse se préoccuper de la langue de l’autochtone ? Il est là, non seulement pour faire disparaître notre langue, mais pour notre extinction totale et définitive. S’il y en a encore des tarés qui n’ont pas compris cela, c’est qu’il y a encore des femmes qui enfantent par le cul-te.

    Répondre

Réagir

*