Tizi Ouzou : Un citoyen de 30 ans kidnappé à Maâtkas


SOCIÉTÉ (Tamurt) – Un citoyen a été enlevé vendredi dernier dans la commune de Maâtkas, sise à une vingtaine de kilomètres du chef-lieu de la wilaya de Tizi Ouzou. Il s’agit d’un trentenaire dénommé Slimane R., qui n’a plus donné signe de vie depuis quatre jours, a-t-on appris auprès des citoyens de son village Tizi Tzougart, sis à environ huit kilomètres au sud du chef-lieu de la commune de Maâtkas.

La victime de ce énième enlèvement perpétré dans la région de Maâtkas, est fils du propriétaire d’une modeste huilerie. La dernière fois que le jeune Slimane R.  a été vu par les riverains, c’était vendredi dernier en début de soirée. Il était à bord de son fourgon de marque J5 quand des citoyens de la région l’ont vu pour 14la dernière fois.

Depuis cette nuit, l’angoisse a gagné aussi bien les membres de sa famille que les citoyens du village Tizi Tzougart ainsi que de tous les villages adjacents. Les membres de la famille de Slimane R. ont signalé la disparition de ce dernier au niveau de la brigade de gendarmerie de Maâtkas. Depuis, on les a informés qu’une enquête est en cours pour élucider cette affaire qui vient encore infirmer par les faits les déclarations triomphantes et mensongères des responsables algériens à l’échelle nationale et locale concernant la maîtrise de la situation sécuritaire depuis quelques années.

La localité de Maâtkas a été celle qui a été le plus affecté par le phénomène des kidnappings visant à exiger des rançons aux familles des otages. Le phénomène des enlèvements a d’ailleurs fait son apparition dans cette région et il a  semé la terreur pendant une dizaine d’années. Ce n’est qu’à partir de 2011 que le phénomène a connu un déclin. Mais ce n’est pas encore la fin, semble-t-il.

Tahar Khellaf pour Tamurt

Partager cet article

Un commentaire - Écrire un commentaire

  1. Pourquoi les wilaya arab y’a pas kidnapping. C’est le sabotage et pour faire peur les kabyle pour entrée la gendarmerie coloniale araboislamocolonial Le sapotage de la Kabylie et le peuple kabyle. C’est le programme colonial. Un genocide identitaire amazigh. Les araboislamosatanique araboislamodeach araboislamoteroriste araboislamocolonial

    Répondre
  2. Malgré tout le mal que le régime fait aux Kabyle et a la Kabylie, les Kabyles n’arrivent pas a se eloigner des Arabes algériens en général car les Arabes algériens sont satisfait quand la Kabyles et les Kabyles sont malheureux ou bien en danger. Réveillez vous bande de cons !

    Répondre

Réagir

*