Tamazight est supprimée des cartes d’étudiant à Tizi Wezzu

carte étudiant en arabe

TIZI WEZZU (Tamurt) – Désormais la langue kabyle ne figurera plus, à partir de cette année, sur les cartes des 55 000 étudiants de l’université Mouloud Mammeri de Tizi Wezzu. Seule l’arabe est maintenue. Pis encore, même le nom de Mouloud Mammeri a été supprimé de ces cartes.

Une nouvelle qui a provoqué la communauté estudiantine et soulevé, en son sein, une vague de colère et une onde d’indignation. La provocation du régime est de taille. C’est un appel à une guerre sans merci contre la langue Tamazight. Un acte de racisme que personne n’a pu expliquer à l’université de Tizi Wezzu. Les étudiants ne veulent rien entendre. Il exigent et dans les plus brefs délais de rétablir et le nom de Mouloud Mammeri et la langue Tamazight sur les cartes des étudiants. Certains sont allés même loin, dans la foulée de cette colère profonde, pour exiger aussi le retrait de la langue arabe des cartes d’étudiant à Tizi Wezzu. Des appels à la grève fusent de partout. Le recteur de l’université de Tizi Wezzu, ancien patriote et militant du RCD, a honoré pourtant l’année passée la mémoire de Matoub Lounès.

On se demande quelle mouche l’a piqué pour supprimer alors la langue de Matoub sur les cartes d’étudiant ? Des étudiants de la mouvance indépendantiste affirment que le recteur est dépassé et la décision a été imposée à partir du ministère de la recherche scientifique. D’autres affirment que cette décision prise par un clan du régime n’est qu’une provocation pour attiser le feu en Kabylie. Une chose est certaine, les étudiants de Tizi Wezzu n’accepteront jamais cette humiliation.

Ravah Amokrane pour Tamurt 

Partager cet article

Un commentaire - Écrire un commentaire

  1. Le Kabyle a besoin d autre chose à côté de sa langue ancestrale pour se construire . La langue Arabe ira à’ sa perte car elle est utilisée comme outil d hegemonisme , avec la religion qui lui sert de lit pour mieux asservir .

    Répondre
  2. Sérieusement, que font nos étudiants dans ces centres de dépossession identitaire, d’arabisation et d’islamisation ?
    A quel avenir prépare ces centres ? Il y a plein de questions essentielles qu’il faut se poser et y apporter des réponse avant de s’engager dans ces centre d’endoctrinement.

    Répondre
  3. C’ est le fruit du triptyque malefique, cher a’ saadi and C. ILS ont soudoye’ avec, l’ officialite’ subordonnee au regime, qui est déjà infrastructure’ en arabe. C’ est la meme tactique utilisee avec les partis, qui ont de fait legitime’ le regime en Siegeant dans le parloir arabe, puis fagocites eux memes! De Krim a’ mecili la tactique de seduction a’ toujours marche’.

    Répondre
  4. Mouloud Mammeri, récupéré par les arabes (leur spécialité depuis la nuit des temps) n’est, donc, plus Kabyle à leur yeux, et en quel honneur figurera t-il sur une carte d’étudiant Kabyle ?.
    TamaziYt ne figure plus sur les cartes, ni sur les façades des postes arabisées, ou est le problème, quelqu’un va dire quelque chose ???

    Ce qui est grave, ce n’est pas ce qu’on nous fait mais ce que nous sommes devenus à leurs yeux « des lâches qui ne font rien »
    N’ont-ils pas raison ???

    Répondre
  5. Ǝ-miss Ṁuḥend Ṻjaεƒer · Editer

    Ah ces Algériens qui se proclament Arabe a cent dix pour cent !
    Pourquoi donc les chiffres (dates etc..)… qui figurent sur ces cartes sont écrit en caractères latins ? Après tout n’est-point des chiffres « arabe » comme on le dit ?

    Répondre
  6. Tamazight langue nationale et officielle ,encore une ruse aar abuse . Quand donc les Kabyles crédules comprendront qu’il n’y a rien à attendre des hypocrites qui gouvernent ce pays. Bientôt l’écriture spaghetti s’imposera partout . Un véritable fléau qui ne sachant séduire personne impose sa triste réalité avec l’appui de ses relais que sont l’école coranique l’école arabisée et les mass médias aux ordres de l’argent . Une seule solution : la désobéissance civile et le boycott des produits écrits en arabe en attendant l’indépendance de la Kabylie.

    Répondre
  7. Cette invasion des salafiste (préméditée et préparée depuis longtemps) est un autre complot des Janissaires d’Alger contre la Kabylie.
    Son but est d’occuper les Kabyles, à se bagarrer avec les TANGOS, en dressant ces derniers comme des chiens contre le peuple kabyle, comme dit l’adage “d’une pierre deux coups”. Cette tactique est une pure invention du diable BOUTEFLIKA.

    Répondre

Réagir

*