Takfarinas : « On doit tourner la page »


KABYLIE (Tamurt) – Les remords de consciences semblent avoir eu raison du célèbre chanteur kabyle Takfarinas.  Encore une fois, il a posté une vidéo de six minutes pour essayer d’expliquer son appel au vote lors des législatives de 2012, organisées par le régime raciste et colonial d’Alger.

« Je ne comprends pas pourquoi on s’acharne contre moi alors que je n’ai absolument rien fait. Je n’ai touché aucun sous et je n’ai jamais soutenu le régime. Ma tournée artistique en Algérie je l’avait préparée depuis des années », essaye de faire convaincre Takfarinas. «  On a dit pire sur Matoub Lounès un certain moment. Maintenant c’est mon tour ? », S’interroge l’auteur de la célèbre chanson Zaama Zaama.   Sans reconnaître ses connivences avec Kahlida Toumi, Takfarinas n’a pas osé faire son mea-culpa directement. «  Peut être que je me suis trompé, mais mon art doit être respecté », ajoute-t-il. «  On doit tourner la page. Moi je pardonne à tous ceux qui m’ont insulté et dénigré sauf à celui qui a insulté ma mère.  A partir d’aujourd’hui, on entame une nouvelle page de fraternité et d’union », propose Takfarinas aux Kabyles.

Justement, Takfarinas,  qui se considère comme Algérien, ne s’adresse pas qu’aux Kabyles. On se demande alors pourquoi il ne s’adresse jamais aux Algériens.  Il sait pourquoi, c’est parceque la plupart des Algérien ignorent même son existence et les rares qui ont entendu parlé de lui ne l’écoute jamais et ne comprennent pas sa langue.

Par ailleurs, il faut juste reconnaître que Takfarinas a rehaussé la chanson kabyle dans l’universalité. Personne ne peut nier son talent. Il a été invité par le célèbre Nelson Mandela en compagnie de Maechel Jackson et ont chanté ensemble en Afrique du sud.

Lounès B pour Tamurt

Partager cet article

Un commentaire - Écrire un commentaire

  1. Il a bien fait d’évoquer Matoub qui, en phase avec les aspirations de son peuple Kabyle, avait déjà en 1997 déclaré dans une vidéo toujours en ligne que nous devons avoir une République de Kabylie ! La Kabylie et les Kabyles sont l’âme de Lounes, lui qui les à compris très tôt. Mais Takfarinas s’accommode de la présence colonialiste algérienne en Kabylie. Au moment où des millions de Kabyles crient leur soif d’indépendance, lui continue à se revendiquer du colonialisme algérien. Son appel à l’Union n’est pas adressé aux Kabyles en vue de leur libération mais c’est un appel à l’Union entre le chat et la souris, c’est un appel à ce que les choses restent inchangées : il veut que les Kabyles restent sous le colonialisme arabo algérien.

    Répondre
  2. Si on réduit une question aussi sensible que l’autodétermination à des Takfarinas et autres du genre c’est qu’on est très loin du bout du tunnel. La problématique liée à cette question dépasse tel ou tel autre personnage et le défi à relever consiste à faire converger la majorité des Kabyles vers un même objectif et pour ce faire comment et par quels moyens les unir. Ce sont là les véritables préoccupations du moment et il ne sert à rien de s’attarder outre mesure sur des faits qui ne valent pas la peine. La société Kabyle n’est pas indemne de toute tare et les souverainistes devraient être plus précautionneux et réfléchi dans leurs démarches et actions au risque d’aller droit dans le mur. Ton pire ennemi cela peut-être toi-même sinon parmi les tiens.  » Dieu préserve moi de mes amis, mes ennemis je m’en charge ». A bon entendeur.

    Répondre
  3. une faute reconnue est a moitie pardonner .maintenant il te reste une petite chose a faire reconnaître que tu as été manipule par ce pouvoir assassin et que ta place est parmi les KABYLES

    Répondre
  4. il dit clairement qu’il ne peut pas pardonner à celui qui insulte sa mere , et que dire moi de celui qui ne defend pas ma mere patrie? puis-je te pardonner ? Rien ne peut justifier la grande trahison de la patrie !
    vive la kabylie libre et independante
    dignité aux kabyles

    Répondre

Réagir

*