Tags: said

Selon le journal londonien « El Arab » : « C’est Saïd Bouteflika qui dirige l’Algérie »

ALGÉRIE (Tamurt) – Dans sa toute nouvelle édition, le journal arabophone londonien, « El Arab » a révélé que c’est Saïd Bouteflika, frère du président algérien qui dirige le pays en désignant les ministres, les walis,  les diplomates et les PDG des grandes sociétés. Selon le même journal, Saïd Bouteflika s’immisce aussi dans la gestion interne des partis politiques.

Militant et chercheur en tamazight : Saïd Chemakh est sur tous les fronts

KABYLIE (Tamurt) – On ne rendra jamais assez hommage au Docteur Saïd Chemakh, titulaire d’un doctorat d’Etat en langue et culture amazighes (obtenu à l’Inalco de Paris sous la direction de Salem Chaker) et militant depuis toujours, et à ce jour,  du combat identitaire amazigh. L’engagement sans faille et persévérant de Saïd Chemakh, qui enseigne depuis quelques années, au département de langue amazighe à l’université Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou, a poussé encore ses initiatives plus loin.

La Kabylie est l’ennemi commun de Toufik et Saïd

ALGER (Tamurt) – Le seul et unique point de convergence entres les deux clans qui disputent la prise totale du pouvoir en Algérie, est la Kabylie. Les deux sont les ennemis jurés de la région. Si Toufik avait tout fait pour désunir la région, en finançant tantôt le RCD, tantôt le FFS et un certain moment le mouvement citoyen des « Aarchs », Saïd, qui chapeaute le clan des Bouteflika, excelle en la matière.