Tags: Ramadhan

Au 15e jour du Ramadhan : C’est l’enfer à Tizi Ouzou

TIZI OUZOU (Tamurt) – La vie devient de plus en plus insupportable et synonyme de véritable calvaire dans la wilaya de Tizi Ouzou aussi bien qu’ailleurs depuis le début du mois de Ramadhan. Surtout depuis au moins une semaine puisque le climat s’est à son tour gâté avec des températures qui dépassent les 42 ° à l’ombre au centre ville de Tizi Ouzou.

VGAYET : Le ramadhan dévoile les tares de gestion de la maison de la culture

VGAYET (Tamurt) – Le mois de ramadhan, au même titre d’ailleurs la période estivale, est synonyme de veillées animées au niveau des structures du département de la culture. Mais ce mois ci, apparemment ce n’est pas le cas à la maison de la culture Taos Amrouche qui a pourtant affiché ses ambitions en concoctant un riche programme.

Monotonie, morosité et mégotage au menu du ramadhan

ALGERIE (Tamurt) – En ce mois de jeûne, nul besoin de cogiter longuement pour se faire une idée sur le rythme de vie en Algérie et en Kabylie. En sus de la monotonie caractérisant les villes algériennes en période ordinaire, le mois de ramadhan pointe son nez pour enfoncer davantage le clou. En règle générale, la rue renseigne mieux sur l’effervescence et l’animation rythmant le train de vie de toute ville. Animée et emplie d’une foultitude de personnes, la rue devient alors synonyme de dynamisme et tonicité. Déserte et vacuum, elle renvoie à une léthargie et nonchalance de la cité en question.

KABYLIE (Tamurt) – Comme chaque année, à l’orée du mois de ramadhan, la communauté musulmane kabyle se prépare pour ce long mois de jeûne. Un mois qui coïncide, ces dernières années, avec les longues journées de canicule. Une dure épreuve pour les musulmans pratiquants. L’observation de jeûne, considéré comme le troisième pilier de l’Islam, est obligatoire à tout musulman en âge et apte physiquement à le faire.