Tags: Raciste

CONTRIBUTION (Tamurt) – « La Kabylie est aujourd’hui au bord de l’anéantissement total et définitif ! Les fléaux qui lui sont infligés par l’Etat algérien sont puissants, multiples et variés. Le sursaut du peuple kabyle est devenu une urgence vitale. Seule l’union et la solidarité de tous les Kabyles pourront la sauver de cette mort programmée ».
Il m’a suffit ce paragraphe, pour être convaincu de la vitalité de répondre à l’appel du MAK et de participer à la conférence nationale kabyle qui se tient aujourd’hui dans ce village plus que symbolique des dépassements et des hostilités que subit la Kabylie en ce moment

ALGÉRIE (Tamurt) – C’est sous Chadli que les franchises universitaires ont été violées dans la nuit du 20 avril 1980, lorsque les forces de police algérienne ont pénétré dans les chambres des étudiants kabyles, à Assif Nat Aissi et Ihesnawen, pour les arrêter, les torturer et les jeter dans le bagne de Berouaghia. C’est sous Chadli que la première victime des islamistes a eu lieu. Kamel Amzal a été sauvagement assassiné un soir de 3 novembre 1982, à la cité universitaire de Ben Aknoun. Le criminel islamiste n’écopa que de 6 ans de prison et fut gracié par Chadli au bout de 3 ans.