Tags: présidentielles

Hafid Derradji annonce sa candidature pour les présidentielles

ALGÉRIE (Tamurt) – Le célèbre speaker de la télévision Qatarie BeIn sport et ancienne vedette de la télévision Algérienne, Hafid Derradji, a annoncé qu’il compte se présenter comme candidat aux élections présidentielles de 2019. Donc ses attaques récentes contre le régime sont motivées par son ambition personnelle de succéder à Bouteflika.

élections présidentielles : Saïd Bouteflika fait appel aux chanteurs kabyles

ALGÉRIE (Tamurt) – Une source crédible affirme que Saïd Bouteflika aurait rencontré au moins trois célèbres chanteurs kabyles. La rencontre a eu lieu à Alger en présence d’El Hadi Ould Ali. L’objet de la rencontre ne nous a pas été indiqué, mais elle a certainement un lien avec les élections de 2019, auxquelles la candidature, qui signifie succession, de Saïd Bouteflika à la présidence de la république, se précise chaque jour.

Pourquoi les décideurs algériens craignent une victoire de Mélenchon en France

ALGER (Tamurt) – La montée spectaculaire du candidat de la gauche française á quelques jours du premier tour de l’élections présidentielle a provoqué une onde de choc en….Algérie. Il suffit de lire les comtes rendus de certains organes de presse du régime pour comprendre à quel point les décideurs ont paniqué rien qu’à l’idée de voir le leader du mouvement de « La France Insoumise » se qualifier au deuxième tour.

Selon la nouvelle constitution, Chakib Khalil ne peut pas se présenter aux présidentielles

ALGERIE (Tamurt) – Chakib Khakil, l’ancien ministre de l’Energie, accusé de corruption par plusieurs médias algériens et étrangers, n’a pas le droit de se présenter aux élections présidentielles de 2019. En effet, la nouvelle constitution algérienne est claire sur la question. Elle stipule que, pour être éligible à la candidature à l’élection présidentielle, il faut résider en Algérie pendant au moins les dix dernières années précédant la date de la tenue de l’élection et ce, sans interruption.

Présidentielles algériennes de 2019 : Ouyahia barre le chemin à Sellal

ALGERIE (Tamurt) – En mobilisant son poulain, en l’occurrence Belkacem Mellah, pour faire barrage à Ahmed Ouyahia dans la perspective de la présidentielle de 2019, Abdelmalek Sellal a subi un revers. C’est même un grand revers. Car, c’est le contraire qui s’est produit jusqu’à maintenant. Autrement dit, c’est Ouyahia qui barre le chemin à Sellal pour le grand rendez-vous d’avril 2019.

KABYLIE (Tamurt) – Le candidat-président Abdelaziz Bouteflika a été réélu par 76% des électeurs alors que les voix restantes ont été partagées entre les cinq autres candidats dont Benflis avait récolté les voix de 15% du nombre global des électeurs. En Kabylie, la participation a été très faible et d’ailleurs la wilaya de Tizi Wezzu a été classée dernière avec 20 % alors que Bgayet, avant dernière, a enregistré 23 % de taux de participation.

BGAYET (Tamurt) – Vendredi après-midi, une délégation du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK), composée de son président, Bouaziz Ait Chebib, Mouloud Mebarki, Farid Djennadi et Razik Zouaoui, a animé un meeting au niveau de la placette publique de la commune de Tizi N’Berber, dans la wilaya de Bgayet.

TIZI WEZZU (Tamurt) – De sources sûres attestent que des signatures au profit du candidat à l’élection présidentielle de 2014, Abdelaziz Bouteflika, ont été récoltées de manière frauduleuses à travers plusieurs localités de la wilaya de Tizi Wezzu avec la complicité des maires. Il s’agit des communes gérées par des élus FLN, MPA, RND et indépendants.

ALGÉRIE (Tamurt) – L’ex chef du gouvernement algérien, Mouloud Hamrouche, a annoncé hier dans une conférence de presse tenue à Alger à l’hôtel Assafi qu’il ne se portera pas candidat à la prochaine élection présidentielle du 17 avril prochain. L’annonce de la participation de Bouteflika a coupé court aux ambitions de tous les candidats. Hamrouche a expliqué de manière détournée que rien ne se pourra se faire sans l’aval de l’armée.

ALGÉRIE (Tamurt) – Le parti du Front des Forces Socialistes (FFS) maintient toujours le suspens à propos de sa décision vis-à-vis de la prochaine élection en Algérie. C’est la dernière formation politique qui ne s’est pas encore exprimée pour le moment sur la décision à adopter.