Tags: pouvoir

Le pouvoir veut refaire le scénario de Ghardaïa à Tuviret

TUVIRET (Tamurt) – Le régime algérien intensifie les manipulations afin de mettre la Kabylie à feu et à sang. Quelques heures après la chronique provocatrice du journal El Watan, le régime a envoyé ses voyous pour affronter les manifestants Kabyles à la ville de Tuviret qui réclament l’officialisation réelle de la langue Tamazight.

Le coup de pousse du pouvoir pour le FFS et le RCD

KABYLIE (Tamurt) – Les deux partis politiques Kabyles, à savoir le FFS et le RCD, n’ont pas dénoncé la fraude électorale du 23 novembre dernier. Il semble qu’ils sont satisfait du résultat. Contrairement à leurs habitudes, au lendemain de chaque rendez-vous électoral ils descendaient en flamme le régime et criaient à qui voulait les entendre à la fraude.

Liberté, El Watan… : Les directeurs des journaux quémandent de la pub au Pouvoir

ALGÉRIE (Tamurt) – La situation de la presse algérienne dite indépendante est vraiment lamentable. On est loin de l’époque où des quotidiens, notamment francophones défiaient le pouvoir algérien en ne comptant que sur leurs propres performances professionnelles et la liberté de ton ayant prévalu durant les années quatre-vingt-dix.

Elections municipales : Le Pouvoir et les partis renvoyés dos à dos en Kabylie

KABYLIE (Tamurt) – C’est une véritable et cinglante leçon que sont en train de donner les citoyens de Kabylie aussi bien au Pouvoir machiavélique algérien qu’aux partis politiques qui sont, en réalité, des suppôts du même pouvoir. En effet, une semaine après le coup d’envoi de la campagne électorale pour les élections municipales du 23 novembre, nous avons constaté que, dans les quatre coins de la Kabylie, la population fait preuve d’une grande indifférence.

Le pouvoir a réellement peur du MAK 

ALGÉRIE (Tamurt) – C’est officiel, les dossiers de candidatures rejetés en Kabylie l’ont été pour le motif d’appartenance au mouvement d’autodétermination de la Kabylie. Une source proche de l’administration coloniale a confirmé cela. Des rapports ont été établis par les services de sécurité sur l’ensemble des candidats susceptibles d’être dans le clan des séparatistes.

Les dictionnaires et les sites d’information Kabyles en ligne sont interdits par le gouvernement algérien

KABYLIE (Tamurt) – La suppression du dictionnaire asegzawal, très performant avec ses 40 000 entrées par le gouvernement algérien constitue une preuve de sa mauvaise foi dans sa reconnaissance de Tamaziɣt dans la constitution et sa volonté de l’éradiquer. Cette reconnaissance constitutionnelle n’est que de la poudre aux yeux pour tromper les Kabyles qui croient encore que la langue et la culture Amaziɣ peuvent s’épanouir dans une Algérie arabe. Ce qui est donné d’une main est vite retiré de l’autre.

Il est le fondateur d’Axxam ntmusni, Ahmed Amrioui toujours persécuté par le pouvoir algérien

KABYLIE (Tamurt) – Ahmed Amrioui est toujours persécuté par le pouvoir algérien qui utilise tous les moyens dont il dispose afin d’atteindre ses fins et tenter de pourrir la vie au fondateur d’Axxam ntmusni. La dernière étape des pressions que subit frontalement Ahmed Amrioui, qui est aussi directeur de la Fondation kabyle (Fidek), est une amende dont il vient d’être destinataire de la part de la recette des impôts de la daïra de Draa El Mizan, dont dépend administrativement la commune d’Ait Yahia Moussa où est implantée la première école républicaine kabyle « Axxam ntmusni », initiée par Ahmed Amrioui.