Tags: monotonie

Monotonie, morosité et mégotage au menu du ramadhan

ALGERIE (Tamurt) – En ce mois de jeûne, nul besoin de cogiter longuement pour se faire une idée sur le rythme de vie en Algérie et en Kabylie. En sus de la monotonie caractérisant les villes algériennes en période ordinaire, le mois de ramadhan pointe son nez pour enfoncer davantage le clou. En règle générale, la rue renseigne mieux sur l’effervescence et l’animation rythmant le train de vie de toute ville. Animée et emplie d’une foultitude de personnes, la rue devient alors synonyme de dynamisme et tonicité. Déserte et vacuum, elle renvoie à une léthargie et nonchalance de la cité en question.