Tags: militant

Bouaziz Aït Chebib, le militant

KABYLIE (Tamurt) – Il ne fréquente pas les personnalités politiques, ni les hommes d’affaires et les lieux chics. Il est toujours militant actif sur le terrain pour défendre corps et âme la dignité kabyle. Lui, c’est Bouaziz Aït Chebib. Alors que tout le monde a oublié le journaliste Merzoug Touati, qui risque 25 ans de prison ferme rien que pour avoir communiqué avec un Israélien sur les réseaux sociaux, Bouaziz Aït Chebib est le seul kabyle à l’évoquer et à crier à l’injustice.

Le décès par accident suspect d’un militant Mozabite

MZAB (Tamurt) – Un jeune militant souverainiste Mozabite, lyassair yahia, âgé à peine de 22 ans, a rendu aujourd’hui son âme à Ghardaïa, au lieu dit Lachbour, dans un accident de la circulation. La victime, connu pour son engament actif pour la cause Amazighe et Mozabite, a été tué sur sa moto, lorsqu’il a été percuté « accidentellement »; par un véhicule de la gendarmerie.

Grand militant du MCB : Elan de solidarité avec Saïd Boukhari

KABYLIE (Tamurt) – Militant du Mouvement culturel berbère (MCB) et l’un des animateurs principaux de la grève du cartable de 1994/1995 en Kabylie, Saïd Boukhari est actuellement très malade. Le premier à avoir rendu publique l’information concernant l’état de santé de Saïd Boukhari a été Saïd Chemakh (également militant du MCB et professeur au département de langue et culture amazighes de l’université Mouloud-Mammeri).

Le Militant

CONTRIBUTION (Tamurt) – Les militantes et militants du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK) ne sont pas des militants ordinaires, ils sont des femmes et des hommes hors-pairs. Ils sont dotés de courage, de discipline et de dévouement. Ils ont fait le choix irréversible de porter le combat libérateur de leur peuple et de leur territoire à terme.

Un militant de la cause amazighe tué par des pro-Polisario au Maroc

MAROC (Tamurt) – Les affrontements entres les militants marocains de la cause amzighe et les militants pro-Polisario, le 23 janvier dernier, à l’université de Marakech ont causé plusieurs blessés. L’un d’entre eux, un militant amazighe ; l’étudiant Omar Khaled âgé à peine de 27 ans, a succombé à ses blessures hier matin à l’hôpital de la même ville, Iben Toufail.

TIZI WEZZU (Tamurt) – Quel triste et effarant contraste en voyant l’actuelle direction du parti avec les Anciens de 1963. Et comment donc s’empêcher de faire la comparaison entre les femmes et les hommes qui, après sept ans et demi d’enfer dans les maquis pour arracher l’Algérie aux griffes lacérées de la France coloniale, ont continué à livrer bataille à ses supplétifs d’Alger pendant trois ans afin que le pays puisse vivre fidèlement à ses engagements de Novembre 1954 et celles et ceux, aujourd’hui, recourent à des méthodes des plus abjectes dans le seul but de gagner un poste de député ? Notre objectif est loin de nuire au FFS ; bien au contraire.

CONTRIBUTION (Tamurt) – En dépit de leurs programmes indéniablement d’essence démocratique et moderniste que nul ne peut leur dénier, leur obsession à vouloir devenir des partis « nationaux » oblige néanmoins ces deux partis à prouver continuellement leur « patriotisme national » au détriment de la valorisation de la spécificité de la Kabylie dans l’ensemble national où, justement, ils n’arrivent pas à obtenir de résultats probants. C’est que les faits sont têtus ! nul ne pourra nier que, quelle que soit la stratégie adoptée depuis près de 50 ans pour le premier et de plus de 20 ans pour le second, le FFS et le RCD sont restés des partis kabyles qui n’arrivent pas à s’implanter ailleurs qu’en Kabylie.