Tags: militant

Le grand militant du MCB,  Said Boukhari, est décédé

KABYLIE (Tamurt) – Toute la Kabylie est en deuil. La Kabylie vient de perdre l’un de ses plus grands militants : Said Boukhari, décédé ce mercredi 22 novembre 2017, à  14 h 30 min, au niveau du centre hospitalier de la ville de Tigzirt-Sur-Mer, à  39 kilométres au nord de la ville de Tizi Ouzou. Les anciens militants du MCB, toutes tendances confondues,  étaient sous le choc après avoir appris la triste nouvelle qui s´est répandue telle une traînée de poudre.

Bouaziz Aït Chebib, le militant

KABYLIE (Tamurt) – Il ne fréquente pas les personnalités politiques, ni les hommes d’affaires et les lieux chics. Il est toujours militant actif sur le terrain pour défendre corps et âme la dignité kabyle. Lui, c’est Bouaziz Aït Chebib. Alors que tout le monde a oublié le journaliste Merzoug Touati, qui risque 25 ans de prison ferme rien que pour avoir communiqué avec un Israélien sur les réseaux sociaux, Bouaziz Aït Chebib est le seul kabyle à l’évoquer et à crier à l’injustice.

Le décès par accident suspect d’un militant Mozabite

MZAB (Tamurt) – Un jeune militant souverainiste Mozabite, lyassair yahia, âgé à peine de 22 ans, a rendu aujourd’hui son âme à Ghardaïa, au lieu dit Lachbour, dans un accident de la circulation. La victime, connu pour son engament actif pour la cause Amazighe et Mozabite, a été tué sur sa moto, lorsqu’il a été percuté « accidentellement »; par un véhicule de la gendarmerie.

Grand militant du MCB : Elan de solidarité avec Saïd Boukhari

KABYLIE (Tamurt) – Militant du Mouvement culturel berbère (MCB) et l’un des animateurs principaux de la grève du cartable de 1994/1995 en Kabylie, Saïd Boukhari est actuellement très malade. Le premier à avoir rendu publique l’information concernant l’état de santé de Saïd Boukhari a été Saïd Chemakh (également militant du MCB et professeur au département de langue et culture amazighes de l’université Mouloud-Mammeri).

Le Militant

CONTRIBUTION (Tamurt) – Les militantes et militants du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK) ne sont pas des militants ordinaires, ils sont des femmes et des hommes hors-pairs. Ils sont dotés de courage, de discipline et de dévouement. Ils ont fait le choix irréversible de porter le combat libérateur de leur peuple et de leur territoire à terme.

Un militant de la cause amazighe tué par des pro-Polisario au Maroc

MAROC (Tamurt) – Les affrontements entres les militants marocains de la cause amzighe et les militants pro-Polisario, le 23 janvier dernier, à l’université de Marakech ont causé plusieurs blessés. L’un d’entre eux, un militant amazighe ; l’étudiant Omar Khaled âgé à peine de 27 ans, a succombé à ses blessures hier matin à l’hôpital de la même ville, Iben Toufail.

KABYLIE (Tamurt) – Originaire d’Akbil ( Aqvil), Bouaziz Ait-Chebib est issu d’une famille installée depuis plusieurs générations dans un petit village, At Waggur (At Ouaggour), situé entre At Mislaine et At Laziz. Comme beaucoup de kabyles de sa génération, il grandit dans une famille kabyle classique, imprégnée d’un engagement farouche en faveur de la liberté qui constitue une valeur intrinsèque à la Kabylie : D’abord, son père pris les armes contre le colonialisme français et passa 3 ans dans les geôles françaises à subir les affres de la torture ; puis deux de ses grands frères participèrent activement au printemps de 1980.