Tags: MAK

Où va le MAK Canada?

CONTRIBUTION (Tamurt) – Le bouillonnement que connaît la structure du Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK) au pays de l’érable, est loin de s’estomper. Depuis la transformation de l’assemblée générale élective du 9 juillet 2016, en kermesse pour l’installation de commissions fantoches, rien ne va plus au MAK-Canada.

Le pouvoir avance le MAK comme cause de l’interdiction des conférences d’Aokas

VGAYET (Tamurt) – La mobilisation citoyenne à Aokas a eu le dessus sur l’administration qui persistait, jusque-là, dans sa politique d’interdiction de la tenu de conférences qu’organise hebdomadairement le café littéraire de la localité sous l’égide de l’association culturelle Azday Adelsen n’Weqqas.

Soutien aux militants pacifiques du MAK-ANAVAD agressés le 20 mai par le colonialisme araboislamique d’Alger

DIASPORA (Tamurt) – Le colonialisme araboislamiste d’Alger a trouvé une parade diabolique : il veut réduire la superficie du territoire kabyle, en voulant le délester d’une région, Tuvirett, ancestralement kabyle. C’est comme si l’arabisation du peuple kabyle depuis 1962, par une école algérienne débilisante, dépersonnalisante, déboussolante, par une presse nourrie à coup de millions de pétrodollars ne suffisait pas.

Réaction de Bouaziz Aït Chebib et Hocine Azem – Tuvirett : halte à la répression coloniale !

KABYLIE (Tamurt) – Le régime colonial d’Alger confirme encore une fois sa haine viscérale de toute expression libre en Kabylie. Il ne propose que la répression et l’anéantissement comme perspectives d’avenir pour le pays kabyle. En effet, face à une manifestation pacifique, la police algérienne a laissé libre cours à sa nature profonde en arrêtant et…

En meeting à Vgayet : Le SG du FLN dit vouloir dialoguer avec le MAK

VGAYET (Tamurt) – Pour gagner les éventuels électeurs du 4 mai prochain, à la cause de son parti, le FLN, Djamel Ould Abbes a, lors du meeting qu’il a animé, le vendredi matin au théâtre régional de Vgayet, appelé au dialogue y compris, soulignera-t-il, avec les souverainistes du mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie.