Tags: MAK

Soutien aux militants pacifiques du MAK-ANAVAD agressés le 20 mai par le colonialisme araboislamique d’Alger

DIASPORA (Tamurt) – Le colonialisme araboislamiste d’Alger a trouvé une parade diabolique : il veut réduire la superficie du territoire kabyle, en voulant le délester d’une région, Tuvirett, ancestralement kabyle. C’est comme si l’arabisation du peuple kabyle depuis 1962, par une école algérienne débilisante, dépersonnalisante, déboussolante, par une presse nourrie à coup de millions de pétrodollars ne suffisait pas.

Réaction de Bouaziz Aït Chebib et Hocine Azem – Tuvirett : halte à la répression coloniale !

KABYLIE (Tamurt) – Le régime colonial d’Alger confirme encore une fois sa haine viscérale de toute expression libre en Kabylie. Il ne propose que la répression et l’anéantissement comme perspectives d’avenir pour le pays kabyle. En effet, face à une manifestation pacifique, la police algérienne a laissé libre cours à sa nature profonde en arrêtant et…

En meeting à Vgayet : Le SG du FLN dit vouloir dialoguer avec le MAK

VGAYET (Tamurt) – Pour gagner les éventuels électeurs du 4 mai prochain, à la cause de son parti, le FLN, Djamel Ould Abbes a, lors du meeting qu’il a animé, le vendredi matin au théâtre régional de Vgayet, appelé au dialogue y compris, soulignera-t-il, avec les souverainistes du mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie.

Kabylie : RPK versus MAK

CONTRIBUTION (Tamurt) – Depuis le printemps noir 2001, et chaque été je parcourais la Kabylie pour expliquer l’importance pour la Kabylie de se doter d’un parlement et d’un gouvernement au sein d’une Algérie qui l’asphyxie. La seule condition à même de protéger sa langue, Taqbaylit, et ses valeurs ancestrales.

Bouaziz Ait Chebib et Slimane Kadi arrêtés par la police algérienne

L’ancien président du MAK, Bouaziz Aït Chebib,  et Slimane Kadi, ont été arrêtés ce matin au centre ville de Tizi Wezzu. Ils ont déposé, avec Hocine Azem,  une gerbe de fleurs sur la tombe du journaliste Achour Benghazeli, à l’occasion de l’anniversaire de son assassinat par le régime algérien. Mais la police politique est intervenue…