Tags: livre

Une initiative de Brahim Tazaghart : Ouverture d’une librairie dédiée au livre amazigh

BGAYET (Tamurt) – Après l’écriture en tamazight et l’édition dans la même langue, exclue par le pouvoir algérien depuis l’indépendance du pays en 1962, Brahim Tazaghart vient d’offrir un nouvel espace au livre amazigh au prix des énormes sacrifices que l’on peut deviner en ces temps de vaches maigres pour tout ce qui a trait au livre et à la lecture.

Il publie un livre avec le même titre : Le Dr Boudarene plagie le regretté Slimane Medhar

CULTURE (Tamurt) – L’ex-député du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) et psychiatre, Mahmoud Boudarene, publie ces jours-ci, aux éditions Koukou (dirigées par Arezki Ait Larbi) un livre dont le titre est directement plagié sur l’un des livres publiés, il y a vingt ans, par le regretté sociologue, Slimane Medhar : « La violence sociale en Algérie ».

Boualem Rabia édite un livre sur Cheikh Mohand

CULTURE (Tamurt) – Le poète Cheikh Mohand Ou Lhocine revient au devant de la scène grâce à un livre particulier que vient de publier l’écrivain-chercheur et poète Boualem Rabia. « Si Tala N Cheikh Mohand » ou de « De la fontaine de Cheikh Mohand » est le titre de ce nouvel ouvrage de l’auteur du roman en tamazight Nnnig Usenan et qui vient d’être publié par la maison d’édition L’Odyssée.

Le livre est édité par Tafat éditions : Eternel Mouloud Mammeri

CULTURE (Tamurt) – A l’occasion du centenaire de la naissance de l’écrivain kabyle et chercheur dans le domaine de la culture et langue amazighes en général et kabyles en particulier, la maison d’édition Tafat de Bgayet, que dirige le jeune écrivain Tarik Djerroud, a eu l’ingénieuse idée d’éditer un ouvrage collectif afin d’évoquer les différentes facettes de l’enfant de Taourirt Mimoun.

Salon du livre de Boudjima : L’édition 2017 dédiée à Mouloud Mammeri

TIZI OUZOU (Tamurt) – La quatrième édition du Salon du livre de Boudjima dans la wilaya de Tizi Ouzou, qui se tiendra du 20 au 22 avril prochain, sera dédiée à Mouloud Mammeri, ont indiqué les organisateurs. Le choix de dédier ce salon du livre à l’auteur de « La colline oubliée » est motivé par le fait que l’année 2017 coïncide avec le centenaire de la naissance de l’auteur kabyle.