Tags: kabylie

Il y a 22 ans, le 22 avril 1995 : Le RCD a trahi le peuple kabyle

KABYLIE (Tamurt) – L’histoire a retenu l’une des grandes trahisons du parti du rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD). Il s’agit de l’une des plus graves car elle touche des centaines de milliers d’élèves et d’étudiants kabyles des trois wilayas de Tuviret, Bgayet et Tizi Ouzou, qui ont sacrifié une année de leur scolarité.

Marche gigantesque pour l’indépendance de la Kabylie à Tizi Ouzou

TIZI WEZZU (Tamurt) – Malgré la répression, malgré les rumeurs ayant circulé la veille sur une éventuelle répression de la manifestation et en dépit d’un black out médiatique total, la marche pour l’indépendance de la Kabylie qui a eu lieu ce matin, jeudi 20 avril 2017, dans la ville de Tizi Ouzou a été impressionnante et gigantesque.

10 000 policiers envoyés en renfort à Tizi Wezzu

KABYLIE (Tamurt) – Comme chaque année, le régime algérien tremble à l’arrivée des manifestations des souverainistes Kabyle à chaque 20 avril. Il mobilise le plus grand nombre possible de ses policiers. Certains policiers kabyles à Tizi Wezzu, sympathisants du MAK, nous ont affirmé qu’au moins 10 000 policiers supplémentaires sont envoyés rien que pour Tizi Wezzu. …

Les marches suffiront-elles pour libérer la Kabylie ?

KABYLIE (Tamurt) – La mobilisation de peuple kabyle pour son indépendance, plus particulièrement les 20 avril de chaque année, est primordiale pour sa longue marche pour la libération. Mais, faut-il le dire, elles sont de très loin suffisantes pour réaliser ce rêve. Aucun peuple au monde n’a obtenu son indépendance uniquement avec les marches et les manifestations populaires.

Déclaration du RPK à l’occasion du 20 Avril

KABYLIE (Tamurt) – L’anniversaire du 20 avril 1980, date historique fondamentale dans le combat pour l’amazighité et les libertés démocratiques, constitue aujourd’hui pour les peuples amazighs un moment de rassemblement autour de ces valeurs communes. En ce jour de commémoration, notre pensée va vers ces générations de militants de la cause amazighe qui ne sont plus avec nous, notamment les jeunes du printemps noir de 2001 assassinés dans l’impunité totale jusqu’à ce jour. Leurs luttes engagées jusqu’au sacrifice ultime ont permis de faire avancer notre combat et d’aboutir à quelques acquis, certes insuffisants, mais indéniables concédés par le pouvoir autoritaire et discriminatoire algérien ayant fait usage de toutes les formes de répression et d’intimidation.

Toutes et tous contre la répression en Kabylie

COMMUNIQUE (Tamurt) – La répression du régime algérien continue de s’abattre sur les souverainistes kabyles. Le combat arrive à une étape où la seule issue est la conjugaison de toutes les forces vives de la Kabylie. La scène politique kabyle fait l’objet d’un vaste plan de musellement politique indépendamment des obédiences des uns et des autres. On a vu la conférence du RPK interdite à At Wasif , ce qui nous a démontré que le régime algérien ne fait pas la différence entre autonomistes et indépendantistes et que le seul fait d’être pour un État kabyle, de quelque manière que ce soit, constitue un motif suffisant pour être réprimé.

Entre candidates sans visages du  FFS et  voilées du  RCD

KABYLIE (Tamurt) – La liste des candidats aux prochaines législatives du parti du FFS de Bourdj Bouréridj, a provoqué un tollé général, à cause des candidates qui ont masqué leurs visages. Un scandale pour le parti qui se présente comme laïc, opposant et socialiste démocrate. La direction nationale du FFS, n’a pas tardé alors à réagir.