Tags: kabyles

La chasse aux kabyles

CONTRIBUTION (Tamurt) – Le citoyen kabyle sera aussi libre que le citoyen suisse. Je tiens à rassurer tous les citoyens kabyles, quel que soit l’endroit de leur naissance ou de résidence : ils resteront kabyles pour l’éternité ! Dans notre futur état, hommes et femmes seront égaux devant la loi, dans tous les domaines. Égaux devant la loi, égaux en salaires, égaux face à l’héritage…

Les kabyles doivent rester vigilants et dignes

CONTRIBUTION (Tamurt) – Prudence face aux manipulations
Depuis toujours nous sommes victimes des agressions de nos colonisateurs.
Aujourd’hui, nous sommes suffisamment avertis pour ne pas succomber à leurs vices. Notre éducation nous interdit d’avoir des comportements de voyous et je vous conjure de ne pas tomber dans les pièges de nos ennemis connus, les arabo-islamistes rémunérés par le pouvoir maléfique d’Alger et les pays du Golfe.

Les dictionnaires et les sites d’information Kabyles en ligne sont interdits par le gouvernement algérien

KABYLIE (Tamurt) – La suppression du dictionnaire asegzawal, très performant avec ses 40 000 entrées par le gouvernement algérien constitue une preuve de sa mauvaise foi dans sa reconnaissance de Tamaziɣt dans la constitution et sa volonté de l’éradiquer. Cette reconnaissance constitutionnelle n’est que de la poudre aux yeux pour tromper les Kabyles qui croient encore que la langue et la culture Amaziɣ peuvent s’épanouir dans une Algérie arabe. Ce qui est donné d’une main est vite retiré de l’autre.

Des islamo gauchistes français à la solde d’Alger s’acharnent contre les indépendantistes kabyles

CONTRIBUTION (Tamurt) – Les militants indépendantistes kabyles qui sont traqués et réprimés par le pouvoir militaro religieux d’Alger, sont la cible de critiques et d’attaques de la part de certains hommes politiques français d’extrême gauche. En effet une certaine gauche française très liée à la communauté islamiste de France quelle utilise comme réservoir électoral, fait une offre de service au Gouvernement algérien.

Ces chanteurs kabyles qu’on assassine et ceux qu’on honore

KABYLIE (Tamurt) – On est en droit de s’interroger sur le profil exact des chanteurs kabyles que le pouvoir algérien choisit d’honorer solennellement et celui de ceux qu’il choisit d’assassiner physiquement ou en  les vouant, tout simplement, aux gémonies de la censure ou de l’exil. On est en droit de savoir. De connaitre tous les critères qui président à ces choix car le peuple kabyle doit démasquer à qui il a affaire. Se taire devant des impostures flagrantes au motif qu’il y a des chanteurs kabyles, au-dessus de tout soupçon, qui devraient être intouchables, est une sottise et une complicité avérée de toutes les pratiques du pouvoir algérien de 1962 à nos jours.

Et les massacres des kabyles par les gendarmes, ne choquent-ils pas les algériens ?

ALGÉRIE (Tamurt) – La télévision du régime Algérien a montré des images choquantes des carnages de Bentalha. Toute la classe politique Algérienne s’accorde à affirmer que cette attitude du régime n’est qu’une menace envers les Algériens. C’est-à-dire, si le régime part, les algériens revivront les mêmes années noires, comme les carnage de Bentalha.