Tags: kabyle

C’est le premier du genre : Kamal Bouamara vient de publier un dictionnaire de kabyle

CULTURE (Tamurt) – « Issin », c’est le titre choisi par l’universitaire et professeur de langue amazighe à l’université de Bgayet, Kamal Bouamara, pour le dictionnaire qu’il vient de publier aux Editions l’Odyssée. Ce livre de Kamal Bouamara, l’un des auteurs en langue kabyle les plus connus et prolifiques également, est une grande avancée pour la langue berbère puisqu’il s’agit du premier dictionnaire du genre.

L’assaillant de la cathédrale Notre-Dame de Paris est un kabyle qui était démocrate : Qu’est-ce qui l’a changé?

FRANCE (Tamurt) – Qu’est-ce qui a bien pu transformer le jeune militant de la cause kabyle, Farid Ikken, en un monstre de la mouvance islamiste ? Cette question mérite d’être posée et d’ailleurs la réponse ne peut venir que de l’intéressé lui-même sinon aucun ne peut le donner.

Acculé par la douane corrompue algérienne : Un Kabyle vient de gagner son procès

VGAYET (Tamurt) – L’affaire qui vient de passer au tribunal de Vgayet, en ce début du mois, rappelle le rôle des douaniers dans l’amplification du fléau de corruption dans l’Algérie de Bouteflika. Constituée d’une dizaine de membres dont deux en fuite, cette bande a été condamnée à de lourdes de prison et à verser des dommages et intérêts.

Djamel Kaouane, un nouveau ministre qui cache ses origines kabyles !

ALGERIE (Tamurt) – Le nombre de ministres et de dirigeants du régime d’Alger qui sont d’origine kabyle est plus important que tout le monde le pense. Sauf que la plupart des ambassadeurs, ministres et hauts cadres de l’Etat cachent souvent leur Kabylité. C’est le cas du nouveau ministre de la communication, Djamel Kaouane, qui a remplacé Hamid Grine.

Miss kabylie interdite de s’exprimer en kabyle

KABYLIE (Tamurt) – La nouvelle miss Kabylie 2017, version Mourad Aït Ahmed, a été tout simplement interdit de s’exprimer dans sa langue, le kabyle, par la télévision algérienne. Amira Mokrani, puisque c’est d’elle qu’il s’agit, a été invitée à une émission « Hna Fi Hna », de la chaîne du régime, Algérie1, et a été obligée de s’exprimer en langue arabe.