Tags: Indépendance

Le soutien du Maroc à l’indépendance de la Kabylie n’est pas effectif

TAMAZGHA (Tamurt) – Le principe de la réciprocité que devait appliquer le Maroc vis-à-vis de l’Algérie qui finance depuis 1975 le Polisario n’est pas effectif. Les rares déclarations des diplomates Marocains à l’ONU sur le droit du peuple kabyle à l’autodétermination sont loin de suffire.

Les jeunes kabyles ne croient qu’à l’indépendance

KABYLIE (Tamurt) – La libération de la Kabylie du joug colonial Algérien est le seul combat auquel convergent les opinions en Kabylie, et plus particulièrement au sein de la classe juvénile et estudiantine. L’esprit de indépendance et de nationalisme Kabyle gagne du terrain. Les jeunes croient, dur comme fer, que la Kabyle se libérera un jour.

Maître Ali Brahim appelle à l’indépendance de la Kabylie

CONTRIBUTION (Tamurt) – Ce faisant, je ne peux m’empêcher de me gratter sur une blessure nationale vieille de 16 ans et consécutive au silence de mes « concitoyens » d’El Oued, de Mascara, de Batna, de Tiaret, de Tlemcen, d’Alger , d’Oran, de Tamanrasset, de Ouargle, de Médéa, de Constantine, de Annaba, de Jijel, de Tindouf, de Illizi, ..

Marche gigantesque pour l’indépendance de la Kabylie à Tizi Ouzou

TIZI WEZZU (Tamurt) – Malgré la répression, malgré les rumeurs ayant circulé la veille sur une éventuelle répression de la manifestation et en dépit d’un black out médiatique total, la marche pour l’indépendance de la Kabylie qui a eu lieu ce matin, jeudi 20 avril 2017, dans la ville de Tizi Ouzou a été impressionnante et gigantesque.

Les Kabyles de Paris ont marché pour  l’indépendance de leur pays

PARIS (Tamurt) – La communauté kabyle établie à Paris a rependu en force à l’appel du MAK. Environs 10 000 Kabyles ont marché cet après midi de la place de la Bastille de Paris jusqu’à la place de la République. Il était à peine 14 heures lorsque des groupes de femmes, de jeunes mais aussi de vieux et de veilles, la plupart munis de drapeau kabyle, sont arrivé à La Bastille.

La Longue Marche de la Kabylie vers son Indépendance

(Contributin Jean-Pierre Lledo, cinéaste, essayiste, à Tamurt) Moi qui ait été le témoin durant 30 ans de la lutte du peuple kabyle pour sa liberté, comment pourrais-je dissimuler mon émotion après avoir vu les images de la Marche organisée le 12 janvier dernier, à l’occasion de Yennayer (nouvel An berbère) 2966, à Tizi Ouzou, capitale de cette contrée, et ce à l’appel du MAK (Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie).