Tags: Harcelement

Verdict, le 21 septembre, de l’affaire de l’harcèlement de l’ADE de Msila   

COMMUNIQUE (Tamurt) – Le bureau de la LADDH de M’sila aile  » Salah Dabouz » dénonce tout acte irresponsable du chef de centre de distribution de l’eau potable et le silence des responsables de l’ADE de la wilaya suite aux moult réclamations d’une contractuelle ingénieur d’état recrutée dans le cadre du pré-emploi, pour des provocations répétées par ce responsable du centre l’incitant à la débauche en contre partie pour un recrutement dans un poste d’emploi à plein temps.

Halte à l’harcèlement judicaire

KABYLIE (Tamurt) – Deux cadres du RPK, Ahmed SADI et Tahar KHOUAS, ont été convoqués par la Brigade de la gendarmerie de Taboukert et après audition de plus de trois heures, il leur a été notifié qu’une poursuite judiciaire est engagée à leur encontre par le parquet pour le motif suivant : « attroupement illégal » à l’occasion de l’organisation du séminaire que nous avons tenu le 21 et le 22 juillet dernier à AROUS.

Le harcèlement se poursuit en Algérie : 7 Ahmadis devant le Tribunal à Constantine

ALGERIE (Tamurt) – Selon la plainte qui nous a été soumise en date du 18/06/2017 par Messieurs (B. A) 62 ans, (B D) 52 ans, (H A) 52 ans, (B M) 49 ans, (A MS) 59 ans, (SS I) 55 ans et (M B) 59 ans, laquelle plainte est appuyée par les documents de preuve, les personnes susmentionnées sont poursuivies en justice par le procureur de la République près le Tribunal d’El-Khroub dans la Wilaya de Constantine.

Halte au harcèlement colonial de la régence d’Alger

COMMUNIQUE (Tamurt) – À la veille de la double commémoration du printemps noir et du printemps amazigh, le régime colonial algérien provoque encore une fois le peuple kabyle en amplifiant sa politique répressive. Il cherche à bâillonner la voix libératrice de la Kabylie durant ce simulacre de campagne électorale pour les législatives algériennes. Nous avons bien compris que la régence d’Alger est à la recherche de provocations en Kabylie pour parachever l’installation de sa dictature coloniale.

Des musulmans kabyles dénoncent le harcèlement des chrétiens

Tizi Wezzu (Tamurt): La multiplication des intimidations et la cabale judiciaire menée contre les kabyles de confession chrétienne n’a pas fait réagir que les membre de cette communauté. Des kabyles de culte musulman ont aussi dénoncé, et avec rigueur, cette grave atteinte du régime algérien contre leurs frères chrétiens.

KABYLIE (Tamurt) – Le président du MAK a souligné que « pour l’instant, ce qui ressort du programme de l’indu président algérien et de son pseudo-gouvernement, c’est la répression ! Répression qui ne fait que renforcer notre détermination dans notre quête de liberté et de paix ! Après l’agression infâme du 20 avril, le pouvoir poursuit sa politique répressive à l’encontre des militants du MAK et d’autres militants des droits de l’Homme. Le MAK dénonce, avec force, ces pratiques honteuses puisées dans le moyen âge et exige l’arrêt immédiat du harcèlement judiciaire qui vise des militants dont le seul crime est de défendre pacifiquement leurs opinions qui vont à l’encontre du totalitarisme du régime algérien ».

KABYLIE (Tamurt) – Djafar Chilab n’est plus directeur de la rédaction du quotidien régional, La Dépêche de Kabylie. Il a été licencié de son poste ce matin pour harcèlements sexuels contre des employées du même quotidien, selon source confirmée par la direction du journal. Le scandale a été révélé par notre journal Tamurt.info dans son édition du 14 mai 2013, dans un article titré «Chantages sexuels pour les recrutements à la Dépêche de Kabylie».

{{DÉCLARATION}} L’information rapportée par le quotidien El Watan du 15/08/2012 et concernant le harcèlement et les intimidations dont est victime le journaliste M. Aït Mouhoub Zouheir, par des agents des services de sécurité, m’ontrévolté au plus haut point. De telles méthodes me rappellent encore ce que j’avais moi-même subi dans le milieu des années 80,…