Tags: etudiants

Suite à l’arabisation de leurs cartes : Appel à la grève à l’université de Tizi Ouzou   

TIZI OUZOU (Tamurt) – Comme nous avons eu à le dénoncer et à le souligner maintes fois dans Tamurt.info, la pseudo-officialisation de la langue amazighe n’est qu’un leurre. Chaque jour qui passe nous donne encore des exemples supplémentaires de ce qu’est la réalité du terrain quand il s’agit d’appliquer l’article de la constitution qui stipule que tamazight est aussi une langue officielle.

Les étudiants en pharmacie sortent dans la rue à Tizi Wezzu

TIZI WEZZU (Tamurt) – Rien ne va plus à l’université de Tizi Wezzu. Hier c’estait au tour des étudiants en pharmacie de manifester dans les rues de la capitale du Djurdjura. Ils ont longtemps attendu le règlement de leurs multiples problèmes, mais sans résultats. Ils étaient de dizaines à se rendre devant la direction de la santé publique pour étaler leurs révocations, qualifiés par tout le monde de légitimes.

Chemini : Le collectif des étudiants décrié par l’administration locale

CHEMINI (Tamurt) – La condescendance éhontée du chef de daïra de Chemini dépasse tout entendement. Ce commis de l’État s’est illustré dernièrement par le refus catégorique d’autoriser le collectif des étudiants des communes de Chemini et de Souk-Oufella de se réunir au sein de la maison de jeunes de la ville éponyme a fait sortir ses jeunes de leur gond.

Le ministre menace les étudiants de Tizi-Wezzu: « Ne faites pas de politique ! »

TIZI-WEZZU (Tamurt) – C’est une sortie absurde que vient de faire le ministre algérien de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tahar Hadjar. En effet, le ministre en question, frère d’un ancien député du FLN, qui s’élevait énergiquement à l’APN quand des députés kabyles s’exprimait en tamazight (personne n’est près de l’oublier), a osé ordonner aux étudiants kabyles de l’université « Mouloud Mammeri » de ne plus faire de politique. Tahar Hadjar a même usé d’un ton menaçant à l’endroit des étudiants récalcitrants.