Tags: enfants

Aïd El Adhha : Des millions d’enfants ont assisté à l’égorgement de moutons 

ALGÉRIE (Tamurt) – La scène est ce qu’il y a de plus effrayant et terrorisant pour un enfant. Et en plus, elle se déroule dans une ambiance de fête et de joie. Pourtant, il s’agit d’un égorgement. Au sens propre du terme. Même les adultes, en grande partie, ne supportent pourtant pas ces images consistant à mettre par terre un mouton, à l’immobiliser avant de lui glisser fièrement un couteau sous la gorge.

Abandonné par l’Etat : Le foyer pour enfants de Boukhalfa restauré par des bienfaiteurs

TIZI OUZOU (Tamurt) – Alors que des milliards de dinars sont jetés par les fenêtres ou sont carrément détournés en Algérie, des institutions aussi sensibles que les foyers pour enfants assistés se trouvent dans un état lamentable sans que l’Etat ne daigne débourser la moindre somme d’argent pour leur restauration.

Tizi Wezzu accueille  10 000 enfants sahraouis pour les vacances !

ALGÉRIE (Tamurt) – Plus de 10 000 enfants sahraouis sont attendus à Tizi Wezzu pour passer leurs vacances d’été, comme chaque année. Ils viendront à tour de rôle, entre juin, juillet et août. Les vacanciers du Sahara occidental seront pris en charge entièrement par la direction de l’action sociale de Tizi Wezzu, soit avec l’argent des contribuables kabyles.

L’éducation islamique traumatise les enfants à l’école

TIZI WEZZU (Tamurt) – Un groupe d’enseignants, de différentes localités de Tizi Wezzu, est monté au créneau pour dénoncer le traumatisme que cause l’enseignement de l’éducation islamique à l’enfant durant le cycle primaire. Ils ont interpellé le directeur de l’éducation, lors d’uns séminaire sur l’éducation, mais ce dernier a refusé même d’évoquer ce sujet lors de cette rencontre, nous révèle l’un des enseignants.

Vacances pour les enfants des riches à la place de ceux des pauvres à Vgayet

VGAYET (Tamurt) – La direction de la jeunesse et des sports de Vgayet s’est distinguée encore par un autre scandale. Selon des élus de la région, un budget spécial pour les enfants issus des familles démunies, pour leur prise en charge durant deux semaines de vacances en bord de mer, a été détourné au profit des enfants des nababs de la région.