Tags: election

ISRAËL (Tamurt) – Une petite surprise. Le Premier ministre israélien sortant Benjamin Netanyahu a déjoué tous les pronostics en faisant au moins jeu égal avec le centre gauche mardi aux élections et en semblant disposer d’une marge de manœuvre plus favorable que le travailliste Isaac Herzog pour former le prochain gouvernement.

DIASPORA (Tamurt) – L’Anavad tient à remercier toutes celles et tous ceux qui ont proposé des modèles de drapeaux au vote comme il félicite toutes les électrices et tous les électeurs qui se sont acquittés de leur devoir patriotique en participant par leur geste à doter le peuple kabyle de son drapeau qui va flotter aux côtés du drapeau amazigh.

KABYLIE (Tamurt) – « La Kabylie aujourd’hui a besoin de tous ses enfants et c’est le temps pour elle de prendre son destin en main. Nous voulons créer un Etat moderne au sens propre du terme. Donc l’élection d’un drapeau pour cette région de Tamazgha est impérative. A nous de choisir les couleurs qui vont nous représenter dans le concert des nations », c’est avec ces phrases que le président du Gouvernement Provisoire Kabyle (GPK), Ferhat Mehenni a ouvert son allocution, hier après-midi à Roubaix lors de l’élection de drapeau Kabyle.

{{TIGHRI / APPEL : ANDA YELLA WEQVAYLI AD T-NEQSED AD T- NESSEHDER }} Pour mener à son terme le processus d’élection du drapeau kabyle, le réseau ANAVAD et le GPK appellent l’ensemble de la diaspora kabyle en région parisienne, à venir massivement accomplir cet acte historique le samedi 31 mai 2014 de 13h à 17h…

DIASPORA (Tamurt) – Dans le cadre des missions du GPK (gouvernement provisoire Kabyle) sous la présidence de Mr Ferhat MEHENNI, le réseau Anavad du sud de la France organisera l’élection du drapeau Kabyle le dimanche 25 mai 2014 au 35 Bd Burel 13014 Marseille ( sous la passerelle de plombière, derrière le quick). Cette emblème sera spécifique à la Kabylie et sera aux cotés du drapeau actuel commun à tous les Amazighs.

KABYLIE (Tamurt) – Cinquante et un ans après les accords d’Evian, le clan d’Oudjda qui a assassiné, Krim Belkacem, le signataire de ce qui aurait pu être l’acte de naissance d’une Algérie véritablement indépendante, est toujours aux commandes pour accomplir une seule et unique mission : empêcher l’émancipation des peuples d’Algérie en général et du peuple kabyle en particulier.