Tags: détresse

Belaïd Bouzerma, victime du printemps noir, lance un appel de détresse

KABYLIE (Tamurt) – Les victimes du printemps noir, plus particulièrement les handicapés, sont livrés à leur propre sort. Bélaïd Bouzerma, de la localité de Larvaa Narth Irathen, amputé d’une jambe en 2001 après avoir reçu une balle explosive tirée par les gendarmes, n’a plus les moyens financiers d’acheter une nouvelle prothèse pour son pied.

ILLOULA OUMALOU (Tamurt.info) – Quelque part en Algérie, un homme en fauteuil roulant, sa femme qui ne peut se mouvoir, accompagnés de leurs deux enfants vivent dans une maison que le colon n’aurait pas laissé même aux cochons. Bien évidement, il n’y a ni eau courante ni chauffage, et pour couronner le tout, l’État algérien par ses représentants leurs ont dit d’une manière éhontée et effrontée qu’ils avaient de la chance d’avoir un toit. Nul besoin de polémiquer sur ces personnages et leurs propos humiliants et méprisants.