Tags: Crise

Crise économique en Algérie : Tous les prix vont augmenter en 2018

ALGÉRIE (Tamurt) – Tous les produits, alimentaires ou autres, vont connaitre des hausses parfois vertigineuses à partir du 1er janvier 2018. La crise économique que vit l’Algérie depuis l’été 2016 ne cesse ainsi de prendre de l’ampleur. Devant l’absence de perspectives, les gouvernants algériens ont choisi la solution la plus facile : revoir à la hausse tous les prix.

La crise financière s’accentue : Les enfants algériens privés de cantines

ALGÉRIE (Tamurt) – Il est désormais difficile de répondre à la question que se posait Mohamed Boudiaf, suite à la publication de son livre : Où va l’Algérie ? Avec l’arrivée de la crise financière pendant l’été 2015, on était loin de deviner que le gouvernement allait pousser aussi loin dans les restrictions afin de faire face à la nouvelle situation caractérisée par les caisses de l’Etat qui sont désormais vides, après une longue période faste.

Crise financière en Algérie : Les prix des légumes sont astronomiques

ALGÉRIE (Tamurt) – La crise financière en Algérie ne cesse de s’exacerber au moment où le nouveau Premier ministre, Ahmed Ouyahia, de son côté, tente de rassurer la population par crainte d’un soulèvement populaire. Ainsi, depuis quelques semaines, les prix des fruits et légumes ont connu une hausse incroyable

Crise de la presse en Algérie : La Dépêche de Kabylie double son prix

ALGÉRIE (Tamurt) – La crise de la presse en Algérie ne cesse de s’exacerber ces derniers temps. La presse, particulièrement les journaux, constituent, en effet, l’une des victimes collatérales de la chute du prix du pétrole, ayant plongé l’Algérie dans une crise économique ressemblant, à bien des égards, à celle des années 1980. Les journaux algériens ont été, jusque-là, financés, indirectement, par l’Etat par l’intermédiaire de la très puissante Agence nationale d’édition et de Publicité (Anep). C’est cette dernière qui est chargée de répartir la cagnotte publicitaire qui se chiffre à des milliards de dinars, annuellement.

Conséquences de la chute du prix du pétrole : L’Algérie replonge dans la crise des années 80

ALGÉRIE (Tamurt) – Depuis 2016 et plus particulièrement depuis le 1er janvier 2017, les citoyens algériens font face à des difficultés financières qui ressemblent, à tous points de vue, à la crise économique vécue durant les années quatre-vingt. Une période marquée par de fortes pénuries et une hausse des prix de tous les produits alimentaires.

La crise d’eau perdure à Tizi Wezzu

TIZI WEZZU (Tamurt) – Le manque d’eau dans les villages et les villes de Tizi Wezzu s’accentue. La crise est sans précédent. Plus de la moitié des villages de Tizi Wezzu n’ont reçu aucune goutte d’eau depuis plus d’un mois,, avouera un cadre de l’Algérienne Des Eaux. Les feux de forêts et les vagues de canicule ne sont pas là pour arranger les choses.