Tags: Bouaziz Ait Chebib

Bouaziz Aït Chebib à BRTV : « il ne faut pas avoir peur de la pluralité des idées »

KABYLIE (Tamurt) – L’ancien président du MAK, Bouazziz Aït Chebib, est intervenu hier sur les ondes de la BRTV. A la question de sonder son avis sur la création du RPK, Bouazziz a affirmé qu’il ne « fraut pas avoir peur de la pluralité politique. Nous les Kabyles on a toujours vécu dans une atmosphère de démocratie ».

TIZI WEZZU (Tamurt News) – L’ancien président du MAK, Bouazziz Aït Chebib, et Slimane Kadi, ont étté arrêrté ce matin au centre ville de Tizi Wezzu. Ils ont décidé, lui et Hocine Azem de déposer une gerbe de fleurs sur la tombe du journaliste Achour Benghazeli, à l’occasion de l’anniversaire de son assassinat par le régime algérien, mais la police politique est intervenu et a empêché Bouazziz de prendre la parole devant plusieurs militantes et militants souverainnistes.

Bouaziz Ait Chebib et Slimane Kadi arrêtés par la police (Actualisé)

KABYLIE (Tamurt) – L’ancien président du MAK, Bouaziz Aït Chebib, et Slimane Kadi, ont été arrêtés ce matin au centre ville de Tizi Wezzu. Ils ont décidé, avec Hocine Azem, de déposer une gerbe de fleurs sur la tombe du journaliste Achour Benghazeli, à l’occasion de l’anniversaire de son assassinat par le régime algérien, mais la police politique est intervenue et a empêché Bouaziz de prendre la parole devant plusieurs militantes et militants souverainistes.

Bouaziz Ait Chebib et deux autres militants souverainistes enfin libérés après leur interpellation

TIZI WEZZU (Tamurt) – Dans l’après midi, Bouaziz Ait Chebib, l’ancien président du MAK, a été interpellé par la police algérienne avec deux militants souverainistes, Hamid At Ali et Khelaf Ait Chebib  au niveau de barrage à Tizi-Wezzu. Ils ont été embarqués au commissariat de Bastos. Après un long interrogatoire, ils ont été libérés avec…

Déclaration de Bouaziz Ait-Chebib : «  La Kabylie avant tout »

KABYIE (Tamurt) – Le régime colonial algérien intensifie son harcèlement et ses intimidations contre les cadres et militants du MAK à travers les convocations, les arrestations et les interrogatoires qui pleuvent sans cesse sur eux, en plus des campagnes diffamatoires et haineuses qui les visent de toute part, en particulier sur les réseaux sociaux.