Tags: Aokas

Hommage à Madja 

AOKAS (Tamurt) – Décédé le 1er du mois d’août dernier, l’artiste, Madjid Adrar dit Madja, a été honoré à titre posthume par les siens. En effet, en cet après-midi du samedi 17 septembre, soit plus d’un mois et demi après sa mort, les jeunes d’Aokas ont décidé, sous l’égide de l’association culturelle  Azday Adelsen n’Weqqas, de rendre hommage au disparu.

Inauguration d’une mini-bibliothèque publique à Aokas

AOKAS (Tamurt) – La station balnéaire d’Aokas ne cesse de faire parler d’elle notamment dans le domaine de la culture. Après avoir imposé au pouvoir colonial l’organisation sans autorisation de conférences au niveau du centre culturel de la localité, voilà que le collectif citoyen a ouvert, hier, la première mini-bibliothèque publique.  Elle permettra aux jeunes et moins jeunes de lire pour garder le plaisir de le faire. 

Ali Amrane enflamme Bouteghwa

AOKAS (Tamurt) – Puisant de son riche répertoire, la vedette de la chanson pop kabyle, Ali Amrane, a enflammé la localité d’Ait Aissa, dans la commune d’Aokas, où il a animé, dans la soirée du vendredi, un gala au niveau du nouveau bijou de Bouteghwa, le fameux théâtre de verdure réalisé par la population en recourant aux journées de volontariat.

Formation de jeunes acteurs kabyles à Aokas

AOKAS (Tamurt) – Une formation aux  techniques de l’actorat a été initiée par la dynamique association Tadukli d’Ait Aissa, Aokas, en collaboration avec  la télévision kabyle TQ5. Une kyrielle de jeunes talents ont pris part à ce séminaire qui s’est déroulé au théâtre de verdure de Bouteghwa, dans la localité d’Ait Aissa.

L’allemande Uli Rohde et Thighri Uzar à Ait Aissa

AOKAS (Tamurt) – Les habitants du village d’Ait Aissa et leurs convives ont dansé jusqu’au petit matin, en cette soirée du samedi au dimanche. Il y a eu une animation de rêve au théâtre de verdure réalisé bénévolement par les citoyens qui se sont mobilisés comme un seul homme pour réussir ce que le pouvoir n’a pas pu faire.

Lors d’une conférence animée à Aokas, Belalloufi s’oppose à l’indépendance de la Kabylie

CULTURE (Tamurt) – Après la décision prise par la société civile d’Aokas de ne plus demander d’autorisations de tenue de conférences  à la cheffe de daïra, il y a eu l’organisation de deux conférences dont la deuxième est celle qui a eu lieu, ce samedi à 14 heures au centre culturel Rahmani Slimane de la localité, animée par le journaliste et écrivain Hocine Belalloufi.

Le directeur de la communication de la TV kabyle TQ5 anime une conférence à Aokas

AOKAS (Tamurt) – Le journaliste, docteur Rachid At Ali Uqasi, directeur de communication de la télévision kabyle TQ5 Média Canada, a animé, le samedi après-midi une conférence au  centre culturel Rahmani Slimane d’Aokas. Le déficit d’images des identités minorisées a été le thème qu’il développera devant une assistance fort nombreuse.

Aokas, Ait Ouabane, la Kabylie qui avance

KABYLIE (Tamurt) – La population d’Aokas vient une fois de plus de donner une leçon magistrale au régime colonial qui a fait de l’anéantissement de la Kabylie une question de vie ou de mort. « Prenez l’argent et laissez-nous le savoir », ce slogan reflète à lui seul la grandeur des Aokassiens qui sont intraitables sur leur culture et leur identité kabyles.