Tags: Alger

Alger est dans l’obligation de lâcher le Polisario.

ALGERIE (Tamurt) – Les événements du Rif ont étalé au grand jour toute l’hypocrisie d’Alger sur son soutien au Polisario. Un chantage et un conflit qui a duré plus de 40 ans. Contrairement à ce qu’on laisse penser, les décideurs d’Alger sont effrayés devant  l’ampleur des soulèvements populaires au pays du Rif. Ils sont dans l’ambivalence, voire dans l’embarras.

Le régime d’Alger aussi craint le mouvement Rifain

ALGÉRIE (Tamurt) – Les Amazighes du Rif n’ont pas fait seulement que secouer le Makhzen, mais aussi le régime Algérien. Ce dernier semble avoir plus peur que l’autorité Alaouite. Des confrères du journal El Moudjahid mais aussi de l’APS nous ont informés que plusieurs dépêches sur les événements du RIF ont été annulées et non publiées par les organes de la presse officielle du régime d’Alger.

A l’initiative d’un maire kabyle : Une statue de Massinissa à Alger

ALGÉRIE (Tamurt) – Il a fallu attendre plus de cinquante-cinq ans pour que l’une des plus grandes figures de Tamazgha soit réhabilitée dans la capitale algérienne. Et il a fallu qu’il y ait un kabyle à la tête d’une Assemblée populaire communale d’Alger-centre pour qu’un tel projet audacieux soit concrétisé. Il s’agit d’une grande statue à l’effigie de Massinissa.

Pour s’opposer au diktat d’Alger : Les employés de Rebrab descendent dans la rue

VGAYET (Tamurt) – Le pouvoir est entrain de confirmer sa volonté d’appauvrir la Kabylie et de la confiner dans son sous-développement. C’est du moins le cas pour la région de Vgayet où les services du port ont bloqué tout un matériel destiné à la réalisation, par le groupe Cevital, d’une usine de trituration de graines oléagineuses.