Tags: Mouloud Mammeri

A l’initiative de Djamel Laceb, Enfin un roman de Mouloud Mammeri en tamazight !

CULTURE (Tamurt) – Il a fallu un long combat, qui est d’ailleurs loin d’aboutir réellement, pour que l’on voit enfin l’un des romans des précurseurs de la recherche dans le domaine amazigh, traduit enfin en kabyle. Il s’agit du roman « Le sommeil du juste » de Mouloud Mammeri.

Le livre est édité par Tafat éditions : Eternel Mouloud Mammeri

CULTURE (Tamurt) – A l’occasion du centenaire de la naissance de l’écrivain kabyle et chercheur dans le domaine de la culture et langue amazighes en général et kabyles en particulier, la maison d’édition Tafat de Bgayet, que dirige le jeune écrivain Tarik Djerroud, a eu l’ingénieuse idée d’éditer un ouvrage collectif afin d’évoquer les différentes facettes de l’enfant de Taourirt Mimoun.

Remise du Prix Mouloud Mammeri : Aucun écrivain n’était présent

TIZI OUZOU (Tamurt) – Drôle d’hommage que celui qu’est en train de rendre le pouvoir algérien à l’un des précurseurs de la recherche dans le domaine de la culture et langue amazighe ! Il est évident que l’objectif recherché par la célébration du centenaire de la naissance de Mouloud Mammeri par le pouvoir et ses relais consiste à récupérer sa mémoire. Mais pousser le bouchon aussi loin, il faut vraiment être dépourvu de moralité intellectuelle pour le faire.

Il sera commercialisé cette année : Un timbre à l’effigie de Mouloud Mammeri

ALGÉRIE (Tamurt) – A l’occasion de la célébration du centenaire de l’écrivain kabyle Mouloud Mammeri, un timbre à l’effigie de l’auteur de « la Colline oubliée » sera mis en circulation dans les prochaines semaines, selon des sources bien informées. Il s’agira de rendre hommage à l’un des précurseurs et pionniers de la recherche dans le domaine de la langue et culture Amazighes, qui a été aussi indirectement à l’origine du printemps berbère d’avril 1980.

Elle sera inaugurée le 20 avril à At Yanni<br>Une Statue en bronze pour Mouloud Mammeri

AT YANNI (Tamurt) – Le trente-sixième anniversaire du printemps berbère, le 20 avril 2016, sera marqué entre autres, par l’inauguration d’une statue en bronze à l’effigie de l’anthropologue, romancier et chercheur dans le domaine de la langue et culture amazighes Mouloud Mammeri.Il s’agit d’un premier hommage du genre à l’écrivain, dont l’interdiction d’une conférence fût à l’origine du soulèvement de la Kabylie en 1980.

A l’occasion de l’anniversaire de son décès<br>Edition d’un livre sur Mouloud Mammeri

IZI-WEZZU (Tamurt) – A l’occasion de l’anniversaire du décès de Mouloud Mammeri, le 26 février prochain, les éditions « L’Odyssée » de Tizi-Wezzu, spécialisées dans le domaine amazigh et kabyle, viennent d’éditer un nouvel ouvrage sur l’écrivain et anthropologue Mouloud Mammeri. Il s’agit de l’ouvrage intitulé « Mammeri a dit », écrit par l’universitaire Aomar Ait Aider. Le livre de ce dernier est axé principalement sur une interview inédite réalisée par l’auteur au milieu des années quatre-vingt avec Mammeri.