Tags: RCD

Des étudiants d’Oran n’ont jamais entendu parler du FFS et du RCD

ALGÉRIE (Tamurt) – Les divergences politiques entre kabyles et Algériens est plus importante que tout le monde le croit. Des étudiants Oranais, et ils sont nombreux, affirment qu’ils ignorent même l’existence du FFS et du RCD. Pourtant ce sont des formations politiques dites nationales, dont la première a été créée en 1963 et la seconde en 1989.

Le cinéma du FFS et du RCD

CONTRIBUTION (Tamurt) – Combien gagnent les 20 députés kabyles du FFS et du RCD de l’assemblée des régents d’Alger? Comme les 400 députés algériens des autres tentacules de la police politique du régime mafieux : 3 500 euros par mois, soit 210 000 euros pour une mandature de cinq ans… Sacré cachet pour des rôles de figurants!

Ils seront ses premiers adversaires, le RCD face à ses maires

KABYLIE (Tamurt) – Drôle de sort que celui réservé au Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD). Un triste sort qui n’est pas tombé du ciel. Il est la résultante et la conséquence fâcheuse de pratiques hitlériennes, prévalant au sein d’un parti qui s’est toujours targué d’être « la locomotive » de la démocratie en Algérie.

Élections municipales à Tizi Ouzou : Youcef Aouchiche pour le FFS et Malek Hassas pour le RCD

TIZI OUZOU (Tamurt) – Tout comme lors des élections législatives du 4 mai passé, le suspense a duré jusqu’à l’ultime heure concernant l’annonce des noms des personnes qui conduiront les listes des partis aux prochaines élections municipales prochaines (wilayales et communales).

Sid-Ahmed Ghozali est son invité d’honneur : Quand le RCD fait appel aux hommes du système   

SOUK EL TENINE (Tamurt) – Que reste-t-il du parti du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD) authentique ? Rien, sinon le reniement de tous les idéaux sur lesquels il avait été fondé, dans des moments difficiles par des hommes, dont la majorité était sincère et avait des parcours respectables et honorant de militants des causes justes.

Le pouvoir exige du RCD et du FFS d’intégrer officiellement le pouvoir

ALGERIE (Tamurt) – Les dernières élections législatives, organisées le 04 mai dernier par le régime d’Alger, n’ont pas encore livré leurs secrets. Si le score à la soviétique en faveur des partis du régime n’ont surpris personne, l’humiliation des deux partis kabyles, le FFS et le RCD, pousse à se poser plusieurs questionnements.

Le FFS et le RCD gardent le silence sur la généralisation de la langue arabe

ALGERIE (Tamurt) – Les deux partis politiques kabyles, le FFS et le RCD, n’ont soufflé aucun mot sur les dernières décisions du régime qui consistent à généraliser la langue arabe dans les administrations. Bien que ces deux partis siègent dans toutes les assemblées, y compris au parlement, leur silence sur un sujet aussi sensible est intriguant.