Tags: RCD

Tizi Ouzou : Trois autres cadres du RCD démissionnent

TIZI OUZOU (Tamurt) – La saignée se poursuit au sein des rangs du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD). Après le maire de Tizi Ouzou, Ouahab Ait Menguellet, c’est au tour de trois cadres du parti de jeter, à leur tour, l’éponge. Il s’agit du président de la section communale de Tizi Ouzou du RCD, Dris Ouahioune, du secrétaire chargé de l’organique de la section de Tizi Ouzou El Hachimi Touzene ainsi que de la chargée de la Conditions féminine de la section de Tizi Ouzou, Tassadit Guettaf.

Hakim Saheb, la grosse perte du RCD

ALGÉRIE (Tamurt) – Le nom de maître Hakim Saheb sera toujours lié à la vie du RCD. Il a tout donné pour cette formation politique. Avocat de formation, maître Saheb est toujours resté fidèle au combat et aux idéaux démocratiques. Connu pour ses compétences et sa verve intellectuelle, ceux qui l’ont côtoyé affirment tous que c’est un cadre et un militant de principe et très discipliné.

Le RCD dénonce la fraude mais ne démissionne pas de l’APN

ALGERIE (Tamurt) – S’il y a bien un parti politique en Algérie dont les déclarations et les positions sont truffées de contradictions, c’est bel et bien le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD). C’est à croire que ce parti prendrait les citoyens pour des dupes. Mais c’est loin d’être le cas puisqu’avec seulement neuf sièges à l’APN, on comprend vite que le RCD ne trompe plus personne en 2017.

Avec 14 et 9 sièges : Le FFS et le RCD laminés

ALGÉRIE (Tamurt) – A trop vouloir plaire à tout le monde, à tout prix, le Front des forces socialistes (FFS) et le Rassemblement pour la culture et la démocratie (FFS), ont fini par presque tout perdre. C’est le moins qu’on puisse dire à la lecture des résultats officiels de la répartition des sièges de l’Assemblée populaire nationale à l’issue du scrutin qui a eu lieu jeudi dernier.

Il y a 22 ans, le 22 avril 1995 : Le RCD a trahi le peuple kabyle

KABYLIE (Tamurt) – L’histoire a retenu l’une des grandes trahisons du parti du rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD). Il s’agit de l’une des plus graves car elle touche des centaines de milliers d’élèves et d’étudiants kabyles des trois wilayas de Tuviret, Bgayet et Tizi Ouzou, qui ont sacrifié une année de leur scolarité.