Tags: journalistes

Les services de sécurité cherchent les noms des journalistes souverainistes

ALGÉRIE (Tamurt)  – Le régime colonial d’Alger veut en finir avec la presse indépendante kabyle. Après le blocage de pas moins de neuf sites d’information kabyles qui soutiennent les mouvements indépendantistes, dont Tamurt-Info, les services de sécurité cherchent a établir une liste complète des journalistes qui alimentent  ces sites souverainistes.

Maison de la presse de Tizi Ouzou : Les journalistes n’auront aucun droit de regard sur la gestion

TIZI OUZOU (Tamurt) – La guerre qui était menée par certains journalistes afin  d’avoir la mainmise sur la gestion de la nouvelle maison de la presse de Tizi Ouzou « Malek Ait Aoudia » a été infructueuse. En effet, les journalistes n’auront absolument aucun droit de regard sur la gestion de cette nouvelle infrastructure.

Tizi Ouzou : Des journalistes se déchirent à cause de la Maison de la Presse

TIZI OUZOU (Tamurt) – Alors que tout le monde pensait que la maison de la Presse, réalisée à Tizi Ouzou, allait constituer une source de contentement pour les journalistes exerçant dans la région, il s’est finalement avéré que cette infrastructure est une source de problèmes et de guéguerre entre des journalistes locaux. D’ailleurs, c’est cette guerre entre correspondants qui est à l’origine du retard accusé dans la mise en service de cette infrastructure pourtant inaugurée par le Ministre de la Communication, Hamid Grine il ya près de deux ans déjà.

Ces journalistes qui dénigrent Karim Akouche

ALGÉRIE (Tamurt) – L’intellectuel et jeune écrivain kabyle, Karim Akouche, n’a pas échappé au dénigrement et aux critiques sans fondements de bon nombre de journalistes kabyles et algériens. Si certains n’ont pas pu cacher leur jalousie devant l’illustration sur la scène internationale du jeune écrivain kabyle, d’autres l’ont dénigré juste pour plaire à leur mentor.

Un groupe de militants indépendants réagit aux émeutes de Bgayet

BGAYET (Tamurt) – Un groupe de militants indépendants et de journalistes kabyles a rendu un communiqué pour dénoncer d’abord la politique destructrice du régime algérien et afin d’appeler les manifestants de ne pas « tomber dans le piège de la violence ». Il s’agit, en effet, d’Ali Aït-Djoudi, Essaid Aknine, Hacène Loucif et de Tahar Si Serir.

Dzair-TV : Haddad limoge les journalistes Arezki Temmar et Karim Lakhdari

ALGÉRIE (Tamurt) – Deux journalistes kabyles viennent d’être injustement limogés par l’homme d’affaire Haddad de la chaîne de télévision où ils exerçaient pratiquement depuis son lancement, à savoir Dzair-TV, appartenant au Président du Forum des chefs d’entreprise (FCE). Il s’agit de Mohand Arezki Temmar et de Karim Lakhdari.