Suite au kidnapping d’un enfant : Grève générale à Ath Zmenzer

Ath Zmenzer

ATH ZMENZER (Tamurt) – Après une longue période d’accalmie, la Kabylie renoue avec le cycle infernal des kidnappings qui sont synonymes de terreur. Ainsi, l’enlèvement d’un enfant, jeudi dernier au village d’Ath Anane, dans la commune d’Ath Zmenzer, vient montrer que finalement, rien n’est réglé dans la région et que le spectre de l’insécurité règne toujours.

Quand les enfants sont touchés par ce genre de phénomènes, on ne peut que tirer la sonnette d’alarme et dire que la situation est plus que jamais préoccupante, surtout quand de tels drames se produisent au moment où les politiciens ne sont préoccupés que par leurs ambitions personnelles et par les chasses aux primes, en cette période de campagne électorale. D’ailleurs, aucun parti politique n’a réagi, du moins pour l’instant, à cet enlèvement et tous les candidats poursuivent leur campagne électorale comme si de rien n’était. Il n’y a que la population qui a pris en main cette affaire. En effet, le comité de village d’Ath Anane, en concertation avec les comités des autres villages de la commune d’Ath Zmenzer, ont pris hier en fin de journée, la décision d’appeler toute la population de la commune d’Ath Zmenzer à observer une grève générale. L’appel en question s’adresse aussi bien aux travailleurs du secteur public qu’à ceux du secteur privé. Les écoles aussi ainsi que les collèges et les lycées sont concernés par cet appel qui fera de la commune d’Ath Zmenzer une région morte tout au long de cette journée de dimanche, premier jour de semaine.

Par cette action de protestation, les initiateurs de cet appel entendent exiger des ravisseurs du petit Salim, âgé à peine de  neuf ans, de libérer ce dernier dans les meilleurs délais, sain et sauf et sans conditions, apprend-on. Pour rappel, le petit collégien Salim Mahdad n’a plus donné signe de vie depuis jeudi dernier à 14 heures. Il a disparu juste après sa sortie de l’école primaire où il est scolarisé, sur le chemin de retour à la maison.

Tahar Khellaf pour Tamurt   

Partager cet article

Réagir

*