Suite à la disparition d’un citoyen, Grève et marche à Bouzeguène


TIZI WEZZU (Tamurt) – Un appel a été lancé ce vendredi pour l’observation d’une grève générale lundi prochain dans toute la daira de Bouzeguène. Le même appel invite l’ensemble des citoyens qui se sentent concernés à venir massivement prendre part à la marche populaire prévue au chef-lieu de la même daira pour dénoncer la disparition de Alane Farid, un citoyen âgé de quarante ans, n’ayant donné aucun signe de vie depuis lundi passé.

L’appel à ces actions de protestation a été lancé ce vendredi par la coordination des comités de villages de la daira de Bouzeguène dont les membres n’ont pas fermé l’œil depuis que l’alerte a été donnée concernant la disparition d’un des leurs.

Ce vendredi, les citoyens, répondant favorablement à l’appel de ladite coordination, se sont retroussés les manches pour chercher le disparu dans tous les coins et recoins de la région concernée et malheureusement, au bout de plusieurs heures d’efforts continus, il n’a été trouvé aucune trace de Aliane Farid. Ce qui a poussé les membres de la coordination des comités de villages de la daira de Bouzeguène à programmer des actions de rue pour la journée de lundi prochain à partir de 10 heures avant de marquer la protesta par un rassemblement devant le siège de la daira.

Aujourd’hui (samedi), une assemblée générale est annoncée à 15 heures afin de faire le point sur cette affaire qui a mis les citoyens de toute la région de Bouzeguene dans l’expectative surtout quand on sait que le disparu, qui travaille dans une pompe à essence, est connu de tous et surtout très estimé pour sa gentillesse. L’AG prévu au village du disparu, à savoir Tazrouts, a pour but de voir quelles seraient les autres moyens à mettre en branle pour tenter de retrouver Aliane Farid mais aussi il s’agit d’un geste de solidarité avec la famille du disparu pour que cette dernière ne se sente pas seule en ces moments difficiles.

Tahar Khellaf pour Tamurt

Partager cet article

Un commentaire - Écrire un commentaire

  1. Je suis algerien je vit a paris depuis 18ans je n est pas oublier mon pays mais le gouvernement nous a obliger de quiter le pays . Le FLN ne quitera jamais le pouvoir .notre pays n a pas de president mais vraiment on a jamais eu car le peuple na jamais voter donc ce n est pas un président legitme. En plus pour gouverner un pays le president doit passer un controle medical .qu il soit en bonne santé .or notre pays est gouverner par une momie un cadavre. .le gouvernement essaye de le garder le plus longtemps possible car il ya leur interet a defendre. Meme mort ils vont faire croire aux pauvre peuple qu il est en vie.. et puit ya autre chose de quel droit said bouteflika controle la situation .les fond d etat . Mais qui sont ces gens la de faire ce qu ils veulent en toute impuniter
    Mais quest ce qui ce passe dans ce bled. Il ya une solution pour mettre un terme a tout sa il faut que tout les algeriens et algerienne sortent dans les rue avec une seul voix pour retrouver leur voie

    Répondre

Réagir

*