SFK condamne les crimes et les agressions racistes du colonialisme arabe Algérien en Kabylie.

agressions policières

COMMUNIQUE (Tamurt) – Depuis plus de 6 mois, il n’y a pas une semaine sans  qu’il y ait des arrestations de militants kabyles pacifistes souvent avec des insultes, des humiliations, des coups et des crachats.  Le seul tort  de ces militants est d’exercer leurs droits citoyens en exprimant pacifiquement leurs idées politiques par des rassemblements, des marches et des sit-in.

A chaque sortie ou rassemblement, des dizaines de jeunes militantes  et militants sont  arrêtés et maintenus dans les commissariats de l’état colonial arabe Algérien durant des journées entières. Cette  police coloniale arabe dans laquelle activent souvent des kabyles redouble de férocité de haine envers le peuple kabyle. L’armée coloniale Française à son époque n’a jamais atteint ces extrémités et cette barbarie.  Madame Rachida IDER  responsable régionale du MAK  et Nna  Ferroudja, la doyenne des militants kabyles, n’ont pas été épargnées même en tant que femmes. Elles ont  été battues, molestées et trainées par terre par des agents de la répression coloniale lors de la cérémonie d’hommage rendu aux  martyrs du printemps noir, le 14 juin 2017 à AZAZGA.

Nous  exprimons  notre soutien et notre considération à ces  femmes militantes, dignes héritières de Fadma N Summer et de DIHIYA. Plus trente militants dont Bouaziz AIT  CHEBBIB ont été arrêtés le même jour.  Nombreux ont été touchés par les tirs de balles en caoutchouc et intoxiqués par les gaz lacrymogène.   La Kabylie est entièrement quadrillée par tous les services de la répression Algériens, la gendarmerie, l’armée, la police, les indicateurs, et les redoutables services du DSS.  Il est clairement établi que l’état arabe Algérien, comme il se définit lui-même dans sa constitution, n’est qu’un état colonial au regard de la politique  qu’il applique à la Kabylie   depuis 1962.  L’Algérie  comme tous les états colonialistes  utilise les kabyles de service, elle les  emploie et les oblige à massacrer  leur peuple comme le faisait  la France en son temps, comme le faisaient aussi les Nazis en France avec le régime de Vichy. Beaucoup de kabyles ont manifesté ces jours ci leur soutien aux Amazighs du Rif et leur ont exprimé  leur solidarité, ce qui est une très bonne chose, mais jusqu’à présent les kabyles  Algérianistes, n’ont exprimé aucun signe de solidarité envers leur frères kabyles massacrés par le pouvoir arabe  Algérien arabe.

L’association Solidarité France Kabylie tire la sonnette d’alarme et condamne ces actes abjects et cette répression sauvage et aveugle contre le peuple kabyle. Ce peuple pacifiste lutte pour  se libérer de l’idéologie arabo islamiste que lui impose l’Algérie par la force. Il veut  vivre dans ses valeurs traditionnelles de liberté de culte de tolérance et de démocratie.

La direction de  SFK.

Partager cet article

Un commentaire - Écrire un commentaire

  1. SFK l’une des coquilles vides à la solde du chanteur bachagha. S’il avait un gramme d’honneté, il aurait manifesté ta solidarité avec la Corse colonisée par la France.

    Répondre

Réagir

*