Seule la Russie est pour l’indépendance des Kurdes Irakiens


KURDES (Tamurt) – Alors que la plupart des puissances occidentales ont clairement exprimé leur refus de reconnaître nouvel Etat Kurdes, la Russie semble faire exception. Le ministre des affaires Russe affirme à la presse que c’est «avec respect les aspirations nationales kurdes». Une déclaration qui semble que la Russie pourrait reconnaître officiellement l’Etat Kurde après sont référendum d’autodétermination.

La chine n’a pas exprimé sa position pour le moment vis-à-vis de triomphe des Jude du nord de l’Irak, mais tout porte à croire que ce pays Asiatique qui a un poids politique très important dans l’échiquier politique régional et mondial.

Pour les USA, l’Amérique a exprimé son refus de reconnaître l’Etat Kurde. L’armée Irakienne se dirige d’ailleurs vers les deux villes les plus importantes Kurdes pour essayer de reprendre le contrôle. Des affrontement avec des combattants Kurdes ne sont pas à écarter.

le président du parlement Kurde Massoud Barzani, qui s’attendait à affronter une telle tempête, a invité mardi soir les Irakiens à des «négociations afin d’aboutir à un meilleur avenir». il espère que des négociations avec les autorisées Irakiennes. «Nous ne discuterons jamais du résultat» du scrutin, a répondu l’Irakien al-Abadi, pour qui la consultation populaire n’a pas plus de valeur qu’un sondage.

Ravah Amokrane pour Tamurt

Partager cet article

Un commentaire - Écrire un commentaire

  1. Malsain toute cette comédie des occidentaux: on envoie les Femmes et Hommes Kurdes au combat, comme chair à canon, pour affronter daesh et l’ei mais on ne veut pas les voir revendiquer quoi que ce soit.
    C’est sûr que les intérêts géostratégiques sont tellement importants dans la région que ces manipulateurs occidentaux continueront à faire barrage aux Kurdes, Kabyles, Ecossais, Catalans, Québecois, Rifains, M’zavis,…
    Si il existe un minimum d’espace vital et de vie dans la région, c’est bien grâce aux Kurdes, alors messieurs les « blancs », soyez honnêtes avec votre conscience au moins car il ne suffit pas de financer, de se faire du business économique et militaire sur le dos des autres, de semer le chaos partout en voulant instaurer des démocraties dans des pays qui n’ont connu que la dictature, les clans, les harems, les sectes, les zaouias…l’exemple de Macron avec les Amazighs libyens nous renseigne sur la nature de leur projet: l’islamisme, l’arabisation, l’ignorance et pauvreté, les mosquées à gogo même en occident, le terrorisme, ils n’en sont pas neutres. Soutenir saddam, khadafi, ben laden et beaucoup d’autres et d’un coup les liquider pour leur tyrannie avant qu’ils ne divulguent. Arrêtez votre cinéma car des marocains qui commettent une grande partie des attentats deviennent des belges,français, suisses.
    Les médias sont complices dans toute cette mascarade: on préfère parler des saoudiennes qui conduisent que parler du référendum au Kurdistan, des incendies en Kabylie,…
    Nous ne sommes pas assez violents ou friqués pour leurs intérêts, buvons et continuons à rêver pendant que certains financent le terrorisme et utilisent l’image du psg pour se refaire une virginité

    Répondre
  2. Malgré toute leur force et organisation, le combat qu’ils ont mené contre daesh, aucune grande puissance ne soutient l’indépendance des kurdes.
    Le mak, malgré son infinie faiblesse et l’indifférence internationalise et surtout l’absence de soutien de l’extrême majorité du peuple kabyle, rêve de la chimérique indépendance kabyle.
    C’est permis de rêver, certes, mais il ne faut pas induire de jeunes kabyles dans une fausse route.
    Faut pas trop rêver, non plus.

    Répondre
  3. @mhena, tu es un larbin de régime. L’extrême majorité des kabyles est pour l’indépendance de la Kabylie. Tu vis en france parmi les barbus et tu ne sais rien de la réalité au « bled ». Chiche qu’on organise un référendum et on verra qui l’emportera, des indépendantistes ou bien soumis comme toi.

    Répondre
  4. Nous pensons que le peuple Kurde,qui est en passe de devenir une nation,doit obtenir,à court terme,une base territoriale
    Nous affirmons le droit des Kurdes à disposer d’eux mêmes et à définir librement leur futur
    Nous rappelons que la position de la République Française est la non ingérence,que donc le Gouvernement français n’a pas à intervenir ni en faveur,ni contre la constitution d’un Etat Kurde. Pour nous, démocrates français ,toute autre prise de position est illégale et illégitime,et ne nous engage pas.
    Nous souhaitons aux peuples kurde et kabyle que leurs aspirations se réalisent,tout en sachant que ceci n’est possible que dans la naissance d’un Etat laic,ce qui semble impossible en l’état actuel des choses.

    Répondre

Réagir

*