La répression est la seule perspective politique que promet le régime colonial algérien à la Kabylie

Véhicule Gendarmerie à Irdjen

COMMUNIQUE (Tamurt) – Hier à Irdjen, une conférence sur la nouvelle télévision kabyle a été perturbée par des indicateurs de la gendarmerie algérienne.

L’instrumentalisation de certains jeunes chômeurs  sans « perspective d’avenir »  est devenue la force de frappe du régime algérien qui s’efforce d’étouffer  toute voie progressiste et émancipatrice. Tout en dénonçant avec force  cette repression honteuse orchestrée par  un régime aux abois, j’apporte mon soutien fraternel à Racid At Ali Uqasi et aux organisateurs de ladite conférence.

Il est plus qu’urgent de rétablir la souveraineté de nos villages et de nos quartiers comme première étape dans le processus de l’instauration réelle d’une république de Kabylie. Seul rempart contre le plan diabolique d’anéantissement de la Kabylie.

Bouaziz Ait-Chebib

Partager cet article

Un commentaire - Écrire un commentaire

Réagir

*