Le rassembelement avec des Bikinis n’a pas eu lieu à Annaba

Baignade en bikinis

ALGÉRIE (Tamurt) – La révolution du Bikini n’a pas eu lieu sur les plages d’Annaba. Pourtant une manifestation de femmes en Bikini, pour contrarier les islamistes, a été largement annoncée, d’abord sur les réseaux sociaux, puis par un bon nombre de titres de la presse française.

Ladite manifestation, prévue dans une plage à Annaba, devait avoir lieu, le 07 août. Ce jour là, personne ne s’est manifesté. L’appel était anonyme. Beaucoup de gens pensent qu’il s’agissait d’un plaisantin. D’autres affirment le contraire, et persistent à dire qu’un groupe de femmes a décidé d’initier cette manifestation, unique en son genre. Un certain moment, des appels fusaient de partout pour inciter les gens d’Aokas à organiser un événement similaire, mais aucune femme en Kabylie ne veut entendre parler de ce genre d’activité.

« Nos femmes ne se dénudent pas pour réclamer leur droits. Celles qui veulent aller à la plage en bikini ou autres le font le plus normalement du monde. Le plus important pour nous en Kabylie, hommes et femmes, c’est la libération de notre pays: la Kabylie », avertit un jeune de Vgayet. Par ailleurs, les femmes Algériennes sont presque interdites des plages. Les islamistes gagnent du terrain. On remarque même des plages réservées aux barbus dans l’ouest Algérois, selon la chaîne d’Ennahar TV.

Ravah Amokrane pour Tamurt 

Partager cet article

Un commentaire - Écrire un commentaire

  1. Soit on soutient tout action qui vise à rétablir des droits pour les femmes, soit on fait semblant de défendre l’idée d’indépendance Kabyle tout en restant des indécrottables colonises du cerveau. Cet article donne la parole!e a un pseudo indépendantiste qui ne représente en rien les militants Kabyles. En effet, on croit entendre un cacique du FLN quand il affirme de façon péremptoire que les femmes Kabyles ne se dénuder pas pour revendiquer leurs droits ! Est il mandaté par les femmes Kabyles pour faire cette déclaration solennelle ? Et si les femmes Kabyles considéraient que ce geste de porter le bikini est un acte militant, de quel droit lui le meprise-t-il ? Le Môssieur considère-t-il aussi que le déjeuner républicain de Tizi est inutile ? Il aurait peut être dit que « les Kabyles ne mangent pas en public au mois de ramadan pour revendiquer leurs droits, ceux qui mangent le font normalement. ». Non il n’aurait pas pu dire cela de cet acte courageux contre le pouvoir colonial et les intégristes. En revanche, il lui est plus facile de donner des leçons aux femmes !

    Ce  » FLN » ment quand il affirme que les femmes Kabyles vont « normalement » en bikini a la plage. Les femmes Kabyles sont aussi cernées par le pouvoir colonial et les intégristes que les femmes de Annaba. Celles qui vont en bikini le font courageusement et non normalement. Certes, les femmes Kabyles n’ont peut être pas appelé à un acte de groupe pour le bikini, mais il ne faut pas jeter l’opprobre à l’avance sur un tel acte qui pourrait dans le futur émaner de femmes Kabyles. L’acte de porter le bikini dans un mouvement revendicatif n’a rien à voir avec « se dénuder » dit avec sous entendus scabreux par cet apprenti barbe-fln.

    La leçon à tirer de cela est qu’on ne doit pas parler au nom des femmes pour dire à leur place de que pensent les femmes ou ce que doivent faire les femmes pour revendiquer leurs droits. La Kabylie libre et indépendante reposera sur l’égalité en droits des femmes et des hommes. Les traditions ancestrales Kabyles qui ne prenaient pas assez en compte ce principe seront naturellement bannies de Kabylie, il est évident que le système démocratique de Tajmait sera définitivement enterré dans sa forme connue c’est à dire sans la voix des femmes. C’est la laïcité qui définit les rapports des individus au futur État Kabyle, il n’ y a pas de place pour la morale des bigots. Les recommandations du genre les femmes doivent se conduire comme ci ou doivent être ainsi ou faire ceci seront jetées à la poubelle.

    Répondre
  2. Awer the terkren. Je ne pense pas que la Kabylie sera épargnée s’il n y aura pas de mobilisation de kabyle en masse. Si non tout ça c’est de lhypocrisie , en tout cas moi j’ai vu que des femmes en large robes voir même hidjab noir se baigner sur les plages kabyles.

    Répondre
    1. Entièrement d’accord avec vous – Baql-. Faut juste relever que la laïcité regnait déjà dans tajmat et dans les relations de villages. Il faudra juste introduire la femme. Actuellement elle gagne du terrain en Kabylie où elle suit un chemin diamétralement opposé à celui des algériennes mais elle se voit visée et attaquée par le pouvoir -barbus tant elle représente la garantie d’une émancipation de notre Kabylie. La Kabylie indépendante, évidemment reposera sur l’ égalité TOTALE avec son frère en droits et devoirs. En attendant, on doit les aider et supporter dans tous leurs combats qui doivent etre les nôtres !

      Répondre
  3. Tout cela est voulu par les femmes Algériennes elles mêmes.
    Elles sont les premières à creuser leur propre tombe, les premières à courir derrière le Hidjab dernier cri, les premières à regarder méchamment les femmes non voilées, alors en bikini à la plage, pour elles c’est la déchéance.
    Que la presse Française ait traité le sujet du « combat pour le bikini en Algérie? » c’est une honte pour l’Algérie archaïque et arriérée d’aujourd’hui.
    Ma maman dans les années 60 ne se posait pas la question, elle était en maillot à la plage, mais c’était les Algérois (Kabyles) dans les années 60, 70, 80. Ceux d’aujourd’hui sont Wahabisés.

    Répondre
  4. Se sont elles aussi,qui ėduquent et transmettent, plaçant ainsi leur progéniture mâle sur un pied d’estal, celà n’a rien d’étonnant dans une société rétrograde ou prospère la haine du féminin et du progrès, il n’y’a de place, que pour la secculeration de la bassesse, ‘obédience arabo-islamique oblige. Les bonnes manières et le respect des femmes commencent par celles qui ėduquent leur petits garçons, donc les mères, c’est à elles de changer radicalement la transmission.

    Répondre

Réagir

*