La protection du littoral, une priorité chez le mouvement associatif mais pas chez l’état

Baie de Vgayet

VGAYET (Tamurt) – L’association kabyle de la protection du littoral de Vgayet vient d’être invitée à représenter l’Algérie au festival international du monde marin qui aura lieu au mois de juin en France. Pourtant le pouvoir algérien n’a rien fait pour que ce genre d’associations se développent. 

En association performante et active sur le terrain, elle s’apprête à organiser, l’été prochain,  le festival mondial de la plongée sous-marine à Vgayet. D’ailleurs, elle ne cesse de multiplier les actions de participer aux diverses manifestations organisées dans le cadre de la protection du littoral et de l’environnement. En début de la semaine prochaine, elle exposera à la maison de la culture Taos Amrouche dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de la biodiversité.

Le plus important dans ses activités et qui doit être signalé, c’est le but qu’elle vient d’atteindre, à savoir rentrer de plein pied dans la cour des grands.  Elle a signé une convention de partenariat avec le groupe phocéen d’études des requins. Ceci rentre dans le cadre du recensement de certaines espèces. La méditerranée compte une cinquantaine d’espèces de requins et quarante espèces de raies (poissons élasmobranches) qu’il convient de recenser et de protéger.

Amaynut pour Tamurt        

Partager cet article

Réagir


*