Le pouvoir Algérien ne pense qu’au Gaz de schiste

exploitation gaz de schiste

ALGÉRIE (Tamurt ) – Devant l’ampleur de la crise financière qui frappe l’Algérien au point de faire recours à la fabrication de billets pour payer les fonctionnaires, le projet de l’exploitation de gaz de schiste est revenu sur la table des discutions.

Plusieurs hommes politiques Algériens et la presse en parlent avec insistance ces derniers jours. Les décideurs ne se soucient guère des dégâts qu’ils causeront à la nature. Des expert parlent de destruction de la nappe phréatique avec l’exploitation du gaz de schiste, mais le régime Algérien ne veut rien entendre. La Kabylie, qui regorge d’énormes richesses naturelles en termes de gaz de schiste est aussi visé par le régime. Ce projet a été annulé à Tamanrasset en 2015, après une large mobilisation des habitants de la région, mais voilà les décideurs reviennent encore une fois à la charge d’une manière plus déterminée.

Pourtant, l’Algérie a d’énormes potentialités dans le domaine de l’énergie solaire qui ne sont jamais exploitées. D’autres minerais et richesses naturelles ne sont jamais utilisés. L’Algérie possède d’énormes quantités de chrome et de nickel sous son sol, mais elle n’a jamais songé à les exploiter. Deux matières très riches. Pourquoi se rabattre alors sur le gaz de schiste ?

Ravah Amokrane pour Tamurt 

Partager cet article

Un commentaire - Écrire un commentaire

  1. Si cette option est decidee, ca va faire de degats immenses surtout que l’ecologie est le dernier soucis de nos responsable. L’Algerie sera un pays detruit et les generations futures seront prises en otage.
    Quel dommage qu’on arrive la.

    Répondre

Réagir

*