Le policier Aami Ahmed, un autre criminel à ne pas oublier

policier aami ahmed

ALGÉRIE (Tamurt) – Décédé en décembre 2015, le policier Algérois dit « Aami Ahmed », reste un symbole du racisme envers les kabyles. Il l’a été durant toute sa carrière. Certes, son grade est très inférieur par rapport aux généraux algériens qui ont massacré la Kabylie, mais ses paroles, tenues au soir de la marche du 14 juin 2014 à Alger faite par les Kabyles, resteront dans l’histoire.

Des paroles de haine et du racisme qui n’ont rien à envier aux déclarations du tortionnaire Aussaresse.  « Je remercie du fond de mon cœur les algérois nationalistes qui ont le courage de pousser les kabyles et de les empêcher de marcher sur Alger. C’est grâce à leur courage d’arrêter les manifestants venus à Alger ce matin que le pire a été évité pour notre capitale. Il faut rester vigilant et rester mobilisé pour protéger notre ville », avait déclaré, toute honte bue, ce chef de la police au soir de 14 juin 2001 à la télévision algérienne. Des déclarations transmises en direct par la télévision algérienne.

Ce sinistre Aami Ahmed, qui n’est plus de ce monde, avait passé la journée de 14 juin 2014 à mobiliser ses troupes. Accompagné des repris de justice et des prisonniers libérés la veille de la manifestation, ce policier, sinistrement célèbre, a appelé tous les algérois à sortir dans la rue pour chasser les kabyles. Par la suite, il a été honoré plusieurs fois par sa hiérarchie et les médias du régime raciste d’Alger. Il n’a jamais éprouvé le moindre remord envers les victimes kabyles assassinées par la gendarmerie. L’histoire retiendra sa haine et sont excès de zèle envers les kabyles. Aami Ahmed a toujours mené la vie dure aux kabyles à Alger, que se soit pour les supporters de la JSK ou pour les militants du FFS et du RCD.

Ravah Amokrane pour Tamurt 

Partager cet article

Un commentaire - Écrire un commentaire

    1. Le métier le plus infecte du monde c’est d’être policier, surtout en Algérie , je me demande comment ils se sentent quand ils rentrent chez eux .Gagner sa vie en frappant les femmes , les vieux et mêmes les enfants , tfou le travail comme ça .Mais a la fin ils finissent dans la poubelle , personne ne les regarde ni leur accord de l’importance , même ceux qui les ont fait travailler comme des nègres ne s’occupent plus d’eux , une fois qu’ils n’ont plus besoin de lui ni vu ni connu . Bon débarras.

      Répondre
  1. il est certainement entrain de bruler en enfer, mais oiel pour oeil dent pour dent pour ce genre de personnes ingrates et racistes, les kabyles et les familles de ses victimes ne pardonneront jamais a leur bourroux arabes bedoisnet racistes

    Répondre
  2. Certes le racisme de ce sbire du pouvoir colonial arabo algérien est revendiqué au grand jour, ses déclarations à la TV algérienne sont là pour le rappeler à tous les Kabyles. Mais ce qu’il faut souligner aussi c’est que ce racisme avéré n’a été dénoncé par aucune personnalité algérienne ni par aucun intellectuel algérien et encore moins par les citoyens algériens de façon générale et précisément algérois en particulier. Pourtant les algérois sont les plus rapides à descendre dans la rue dès qu’un événement survient au proche orient à des milliers de kilomètres d’Alger, c’est dire que s’ils n’ont pas condamné les propos racistes et anti Kabyles de ce voyou ils les ont tout de même entendu. Qui ne dit mot consent.

    Le message est adressé ici à ceux qui pensent encore à la chimérique démocratisation de l’algérie. Ceux-là se se trompent et trompent les Kabyles, il n’ y a de libération et d’émancipation des Kabyles que par l’indépendance de la Kabylie. Chaque peuple avec son Etat. Les Kabyles doivent avoir leur Etat pour disposer un jour d’une police à leur service, disposer de forces de sécurité qui seront là pour protéger les Kabyles et leurs biens. Si on ne veut plus voir le spectacle de jeunes Kabyles démocrates pacifiques et innocents malmenés, pourchassés, arrêtés pour subir des interrogatoires dignes de la gestapo, il faut que ces Kabyles aient leur Etat protecteur, un Etat qui ne peut être que Kabyle. Toute personne qui s’oppose à la libération de la Kabylie ou se dit neutre dans ces moments tragiques ou se cache hypocritement derrière le « je ne pas faire de politique » n’est pas digne de la Kabylité.

    Répondre
  3. Qu il rôtisse en Enfer ! Il paraît qu il est d origine marocaine comme tout ceux qui sont rentrés avec le clan d Oujda pour agrandir ses rangs et être en supériorité numérique . Le quotidien d Oran parle de 1000000 de marocains rentré avec Ben Bella et les traitres qui conspiré conte la révolution .

    Répondre
  4. Votre commentaire est en attente de modération.
    Prions Notre Dieu de recevoir le criminel ami ahmed dans djihanama enfer amen
    un arabe de moins une victoire de plus pour le mak

    Répondre
  5. CEAMEK AHMED ET UN MECRENT IL EST CONTRE LES KABYLES ET MEME LISLAM JE LEST ENTENDU DE MES PROPRES OREILLES INSULTERUN PLOICIER AU CENTRZLE DALGER DE DIEU KHABITOUA MONAFEK ET SI CHEMS DINE IMM ETZAKE ESSERAK TAA BELCOURTYATARAHM ALII OUA YA KOUL INSSAN MOUSSALI OUA MOUSLEM
    ELMOSSLEM MAYESSBCHE RABI OUAYA TAKI ALLAH FI AKHIHROUH TUURGOUD Y CHEMSSOU

    Répondre

Réagir


*