On parle du 19 mars 1962 mais pas de Krim Belkacem et de Jean El Mouhouv Amrouche

les accords d'évian

ALGÉRIE (Tamurt) – Le 19 mars 1962, Krim Belkacem signe la fin de la guerre de libération  et l’indépendance. Une indépendance arrachée plus particulièrement par les kabyles, après plus de 132 ans de colonisation Française.

Aujourd’hui, le régime Algérien, qui a, en fait, confisqué cette indépendance, célèbre la date du 19 mars comme une journée de victoire, mais il ne revient jamais sur les détails de ces accords. Jean El Mouhouv Amrouche, journaliste à l’époque en Suisse,  était d’abord l’initiateur  des accords d’Evian. Puis, Krim Belkacem, le premier à prendre les armes en 1947, a mené ces accords avec brio. Mais on ne parle jamais de ces deux figures emblématiques. Boumediene, illustre inconnu durant toute la guerre était même contre ces accords. Il n’y avait que les pieds noirs, Boumediene les Harkis qui étaient contre. Qui connait en Algérie aujourd’hui Jean El Mouhouv Amrouche, enfant prodige d’Ighil Ali ? Presque personne. Krim Belkacem aussi. Deux noms qui ne disent pratiquement rien aux algériens.

Le 19 mars est célébré comme une victoire de ceux qui ont confisqué l’indépendance algérienne et qui n’ont jamais fait la guerre, à l’image de Bouteflika et ses comparses.  Pour l’histoire, juste après les accords d’Evian et durant toute la guerre de libération, Krim Belkacem et les autres chefs historiques, y compris les arabophones, ne communiquaient qu’en Français. Le premier discours populaire de Krim Belkacem en 1962 était en langue kabyle. A l’époque, l’arabe populaire était un dialecte presque minoritaire devant le Berbère et le Français à travers toute l’Afrique du nord.

Ravah Amokrane pour Tamurt

Partager cet article

Un commentaire - Écrire un commentaire

  1. arretez de falsifiez l histoire ,l ‘independance a été arrachée par les algeriens de toutes les regions,d ‘ailleurs sur le 22 qui ont decidés du declenchement de la revolution, 18 sont originaires du constantinois

    Répondre
    1. Mon œil, la seule chose que tes planqués de canstantinois ont arraché, une place avec les imposteurs d’ojda, plus un pillage d’un parc immobilier à Alger, le pillage du trésor du fln, plus la trésorerie générale algérienne. Mais bon, nous sommes habitués à vos mensonges typiquement arabo-bedouins. Vous, vous planquez, puis vous sortez de vôtre trou pour ramasser et piller !. Des voleurs et imposteurs oui !.. Des résistants non, certainement pas !…

      Répondre
  2. Selon les archives montré sur la photo, krim donnait l´impression d´une grande personnalité qui voulait etre l´homme d´etat et imposé ses choix pour la future republique algerien mais benbella a été plus forts que lui, donc ses accords n´en pas porté grand chose, en plus disparu les années 70 en exile sur le territoire l´ex RFA(Frankfort) dans des condition non ulicidé jusqu´a nos jours!

    Répondre
  3. krim avec abane et avec ouamrane a assassiné benai ouali ould hamouda et d autres amazighs puis avec boussouf abane qui lui meme sera assassiné par krim qui sera assasiné par ait mesbah etc etc

    Répondre
  4. c’est bien fait pour nous ,tous ce que nous subissons aujourd’hui nous l’avons mérité,Au moment ou les autres régions d’Algérie se posaient la question sur l’origine du problème entre les kabyles et la France ,les maquisards kabyles assassinaient sans aucun jugement leurs frères pour un moindre soupçon de collaboration avec l’ennemi,le lot de victimes assassinés par le FLN ALN en Kabylie par rendement de compte est ahurissant ,pour une algérie arabe et musulmane qui fait tout pour nous exterminer.

    Répondre

Réagir


*