Ode à la Kabylie libre et indépendante

Kabylie

Dans notre pays kabyle,
Nous aimons vivre dans le calme.
À travers nos plaines et montagnes
Côte à côte, ma belle m’accompagne.
Si proche l’un de l’autre
Nous ne faisons qu’une seule âme.
Nos cœurs palpitent et s’enflamment.
Libres et indépendants, on le déclame
L’égalité pour nos hommes et femmes.

Mon cœur ne connaîtra jamais la haine,
J’observe la lune en sillonnant nos plaines.
L’injustice me révolte et me fait de la peine,
Avec vigueur, je la combattrai d’où qu’elle vienne.
La malice du colonisateur sera vaine,
Au quotidien de la noblesse, j’en ferai mienne.
En Kabylie, toutes nos femmes seront reines.

Nos ancêtres nous ont légué la sagesse,
Notre devise sera : la liberté avec noblesse !
Nos esprits légers s’élèveront sans cesse,
Nos petites filles seront des princesses.
Ensemble, face à nos ennemis sans faiblesse,
Jusqu’au jour où l’envahisseur malgré lui s’affaisse.
Dans notre pays nous ferons tout pour qu’il disparaisse.

Avec nos peuples amazighs, nous ferons les États-Unis,
La domination d’Orient et d’Occident sera finie
Nous serons nous-mêmes pour le reste de la vie.
La vengeance ne résidera pas dans nos esprits,
Nous découvrirons enfin le savoir à l’infini,
Une fois pour toutes, l’ignorance sera bannie.
Nous rétablirons notre histoire avec nos écrits.

Nous sommes, je le répète, un peuple pacifique,
Nous vivrons ensemble en paix sous le soleil d’Afrique.
Nos futurs États numides seront uniques.
Notre fraternité s’étalera de la Suisse à l’Amérique,
Mais aussi avec le monde entier jusqu’au Pacifique.
Nos relations avec nos voisins ne seront point problématiques,
Ni animosité ni agression dans nos échanges économiques.

En Kabylie indépendante, notre jeunesse, sans histoires,
Écrira, vivra sans crainte, le cœur chargé d’espoir.
Quant aux Algériens qui doutent, il ne faut pas les croire.
Nous ferons des pas de géants, nous connaîtrons la gloire,
Dignes successeurs de Jugurtha, cette fois, avec la victoire !
Dyhia et Qocila seront fiers que nous accomplissions notre devoir.
Nous vivrons alors en paix en ignorant le désespoir.

Shamy Chemini
Co-fondateur du groupe Les Abranis, écrivain, réalisateur

Partager cet article

Un commentaire - Écrire un commentaire

  1. cette poésie me touche droit au coeVEB5ur cela me rajeunie de 20 ans j’aimerais avoir un exemplaire de ce texte car je n’est pas d’imprimante mème payant voici mes coordonnées.
    Mr.BOUMGHAR belkacem
    10 rue des fontaines
    18130 chalivoy milon (france) tous mes remerciements.

    Répondre

Réagir

*