Nouveau livre de Djamel Arezki : « Fière Kabylie »


CULTURE (Tamurt) – L’écrivain de Tazmalt (dans la wilaya de Bgayet), Djamel Arezki, vient d’éditer un nouveau livre. Il s’agit de « Fière Kabylie », publié par les éditions Tafat que dirige un autre écrivain de la même région, en l’occurrence : Tarik Djerroud.

Il s’agit d’un livre bilingue écrit dans les langues, kabyle et française. L’ouvrage de Djamel Arezki comprend des contes et des légendes de Kabylie. Djamel Arezki a jusque-là publié de nombreux livres et a participé à des ouvrages collectifs en tamazight et en langue française.

Parmi ses ouvrages, on peut citer : « Akal d wawal », « Contes et légendes de Kabylie », « Mohand Said Amlikeche » (livre collectif) et un autre ouvrage sur l’enseignement de la langue amazighe … Djamel Arezki est né le 10 janvier 1966 à Tazmalt. Il est titulaire d’une Maîtrise en lettres modernes ainsi que d’un Master en sciences de l’éducation, obtenus à l’université de Paris VIII.

En ce moment, il est doctorant en anthropologie sociale à l’école des Hautes études en Sciences sociales (EHESS) de Paris. Avec de nombreux autres auteurs en tamazight, Djamel Arezki a apporté sa contribution à l’enrichissement de la bibliographie amazighe aux côtés d’auteurs ayant un grand mérite dans le domaine comme Kamel Bouamara, Aomar Oulamara, Salem Zenia, Amar Mezdad, Boualem Rabia, Allaoua Rabhi, Ahmed Nekkar, Tahar Ould Amar, Lynda Koudache, Brahim Tazaghart, Rachid Boukherroub, Abdennour Abdesselam, Mohand Akli-Haddadou…

Tahar Khellaf pour Tamurt

Partager cet article

Un commentaire - Écrire un commentaire

  1. Fiere de quoi exactement? D’envoyer ses enfants tous les matins a l’ecole arabo-islamiste pour les abrutir, ou de se faire administrer et gerer comme un troupeau, par une bande de chameaux ?

    Répondre
  2. M. Djamel mérite beaucoup de respect , je me souviens de ses conferences et ses enseignement en amazigh dans les années 80 pendant la periode du colege. tout enfant, il nous a dejá initié á l’étude de la langue et offert des livre de Mameri sur la grammaire tout en nous enseignant la langue française au CEM avec des professeurs tres dévoués et competants, que de meilleurs souvenir : )
    en plus de son experience sportive internationale et local, il a inspiré beaucoup de jeune athletes et artistes et a participé a la construction de nos personnalité . mes salutations et bonne continuation a chikh djamel : )
    A.C.

    Répondre
  3. J’ai été bercée par ces contes et recits, il faut dire que j’appartiens à une famille extrêmement kabyle et qui nous enseigne toute l’histoire de génération en génération, comme disait le proverbe, on peut changer de goût, mais jamais de dégoût, nous detestons les hilaliens et nous avons toujours rejeter leur culture et ainsi que leur charabia, nous n’avons jamais nous soumettre ni à leur langue, nous n’aimons pas leur secte et jamais de mariage avec des arabes, nous sommes restés fidèles jusqu’à la fin des temps, nous connaissons nos valeurs et nôtre histoire.

    Répondre

Réagir

*