Il ne veut pas partir : Hannachi dépose plainte

Hannachi

KABYLIE (Tamurt) – Décidément, Moh-Chérif Hannachi, ex-président de la JSK (Jeunesse Sportive de Kabylie) n’a aucun scrupule. C’est un assoiffé de pouvoir qui veut rester éternellement à la tête du club en dépit des résultats catastrophiques obtenus ces dernières mais aussi malgré le fait qu’il constitue un personnage honni par la majorité des kabyles.

C’est le moins que l’on puisse dire en apprenant que Moh-Chérif Hannachi refuse d’obéir à la décision de sa destitution en tant que président du club, prise par la conseil d’administration de la JSK en toute souveraineté et en toute légalité. Au lieu de rentrer chez lui sagement et laisser la place à des hommes plus compétents et plus crédibles que lui pour gérer la JSK, Hannachi vient de contester officiellement la décision prise à son encontre par le conseil d’administration en ayant recours à la justice. En effet, Moh Chérif Hannachi a déposé, ce lundi 14 août 2017, une plainte auprès du tribunal de Tizi Ouzou pour contester la décision de sa destitution, prise le 7 août dernier.

La plainte a été déposée par Hannachi contre les membres du conseil d’administration de la Jeunesse Sportive de Kabylie qui étaient présents lors de l’assemblée générale du 7 août passé au cours de laquelle la décision de se débarrasser de Hannachi avait été entérinée à l’unanimité. Selon l’ex-président du club le plus titré en Afrique, la décision de l’écarter a été un « coup d’état » du fait qu’il n’était pas en Algérie au moment où elle fut prise. Seul Hannachi peut aller aussi loin dans le ridicule.

Tahar Khellaf pour Tamurt  

Partager cet article

Réagir

*