Mourad Aït Ahmed voulait abuser de Miss Kabylie

Ait Ahmed et Miss Kabylie

KABYLIE (Tamurt ) – Miss Kabylie 2017, déchue par l’organisateur de ce concours, Mourad Aït Ahmed, a dévoilé la genèse de ses démêlés avec ce dernier. Mourad Aït Ahmed aurait fait des avances à la jeune Mokrani. Refusant catégoriquement ce chantage, l’organisateur a tout fait pour la briser et la déchoir ensuite. Un chantage qui s’est transformé en un litige.

La publication d’ Amira Mokrani d’une conversation entre elle et Mourad Aït Ahmed confirme bien ses accusations. Des accusations graves qui devraient déclencher des poursuites judiciaires contre Mr Aït Ahmed. Pourquoi n’a-t-il jamais répondu aux accusations de proxénétisme portées contre lui par le journal El Djazair News?  C’est en 2011 lorsqu’il a exigé de la miss de cette année-là d’avoir des rapports avec un sénateur. Il n’a jamais répondu à ce que ce canard avait publié en détail. Mourad Aït Ahmed n’a jamais nié son statut de proxénète, donc il n’est pas étonnant  qu’il soit maître chanteur en 2017.

Les femmes kabyles et les parents doivent interdire à leurs filles de prendre part à ce concours de la honte. Les victimes de cet homme doivent aussi s’unir et porter plainte contre lui. Plusieurs Miss sont victimes de ses agissements maladroits.  » Aucun journaliste à Tizi Wezzu n’écrit sur son concours depuis les révélations fracassantes du journal arabophone El Djazaïr News. Le journaliste qui était derrière cette révélation est un militant du FFS qui vit aujourd’hui aux USA. Son enquête suffit pour que la justice le condamne, mais il faut que les victimes portent plainte. J’en suis sûr que toute la société civile sera derrière les victimes. C’est la seule façon pour mettre fin aux agissements indignes de cet énergumène », nous raconte un journaliste de la radio de Tizi Wezzu.

Ravah Amokrane pour Tamurt 

Partager cet article

Un commentaire - Écrire un commentaire

  1. Ur-d ye wi-y ara i yiwen ad y’ili d allagh
    Y’ufrar-n i-w aken ad ye fhem acu i-ye dheru-n deg kra n t’udsiwin am tagi .
    Defir n « t’emyezwirt  » agi n miss kabylie , negh tin i tent i-y ugar-n miss djurdjura , imi azekka eni ad te walidh la miss eni yid un ambassade n la Turquie negh l’ambassade ….
    Acu a-d t’inidh ay aqvayli ma te walidh zuni yiwet etudiante universitaire , te wedh ar igeni s lferh negh ete menda , mi-s ee nan ad t’ughaled d l’hotesse de l’air acu kan ad te genedh yid tel ambassade negj tel ambassade .
    Anwa ye sedaw-n akw les raiseaux yagi .
    I tullas n t’murt aka ee ganent s s-hala ?

    Répondre
  2. Il faut tout faire pour dénoncer cette homme, ce pervers fini, ou est l » éducation des filles Kabyles, avons nous aussi perdus notre nif em wa3raven ??? Il faut que toutes celles qui ont eu des avance de ce fou pervers narissique se réunissent et le traine en justice, il le faut pour notre honneur sacré !!!

    Répondre
  3. ces concours nlâar yek dhu sekak, vont faire de nos jeunes filles, des proies à des abus et des convoitises de la part des pseudos kabyles sans foi ni vergogne
    mais les parents qui acceptent de faire défiler leur filles, sont complices voir passifs quant à leur honneur.
    c’est une pratique universelle, là où on met en valeur le physique de la femme plus que sa bonté et ses principes, la conséquence est connue ,c’est le chemin vers la déchéance et la perversion.

    Répondre
    1. ta raison vive tes parent,je suis complétement avec toi,déjà ici en France ils ont arrêter cette cochonnerie
      dalive amokrane si mazighanne waki takhalouf machi taqadoum

      Répondre
  4. J’aimerai bien vous croire car le harcelement sexuel est devenu une habitude dans la société algérienne , même partout en Europe. Donc pour être fiable, à mon avis il faut présenter des preuves pour pouvoir accuser et présenté une personne à la justice. Sans ça ! Ce n’est même pas la peine d’essayer.
    Il faut crevé l’abcès.

    Répondre
  5. c’est vraiment dommage que des personnes indignes parlent et agissent en notre nom de Kabyle .
    Ce sieur de Ait ahmed dit beaucoup de mensonges et pas du tout honnête . En 2016 la miss kabyle avait refusé de parler en langue kabyle ,il ne l’avait pas déchu,et voilà cette Miss Kabylie de 2017 qui elle veut parler uniquement que dans sa langue kabyle ,ce sieur lui enlève son titre de Miss Kabylie .
    Pour bien me résumé ,Miss Kabylie ne doit pas parler en langue kabyle pour avoir son titre .

    Répondre
  6. Je suis complètement d’accord avec amasdhrare. Les concours de beauté sont pour les sociétés bâtis sur les apparences et la beauté corporelle de leurs composantes.
    Nous, kabyles montagnards que nous sommes, nous aimons les belles choses comme tout le monde mais nous avons d’autres critères d’excellences qui supplante le physiquement beau.
    Je pense à tous les vieilles et vieux du village qui ont disparus et je ressens des douleurs viscérale.

    Répondre
    1. awah agma aweghlis, il ne reste de kabyle montagnard que le nom, on a tout bradé et on s’approprie des
      choses inédites et bizarroïdes au nom de l’universalité et de la modernité.
      oui à la modernité, oui à universalité et encore oui à l’émancipation de la femme; hélas le cadre proposé ne s’y apprête pas du tout, dès lors qu’il se fait en porte à faux avec nos valeurs qui jadis, ont fait la fierté de tous les kabyles

      Répondre
  7. Au lieu de demander aux parents d’interdire à leurs filles de participer à un tel événement, il est préférable de créer une autre institution Miss Kabylie, plus propre et avec des responsables dignes qui, travailleraient uniquement pour l’intérêt et l’image de la Kabylie.
    Les concours « Miss » donnent une belle image à la Kabylie, vu d’ailleurs.
    Oui, il faut mettre cet homme en prison si ce que vous dites est vrai.

    Répondre
  8. Ce n’est pas étonnant vu sa tronche de pervers. Quant à la jeune fille elle n’avait qu’à rester chez elle en raison de la dépravation et du vice qui caractérisent ce milieu pourri où seules les filles de gens « puissants » peuvent concourir tout en étant assurées d’une protection. Les filles du petit peuple devraient avoir d’autres priorités telles que les études ou l’apprentissage d’un métier honorable.

    Répondre
  9. Ce genre de concours doit être exclusivement organisé par des femmes. Je ne vois pas en quoi un homme est utile dans cette histoire. En Kabylie il y a des femmes de grandes valeurs, plus compétentes que les hommes. D’ailleurs un homme qui s’immisce dans les affaires de femmes n’est pas vraiment un « homme ».

    Répondre
  10. @amsdhrare les kabyles des montagnes reste que le nom . Je ne suis pas d’accord avec toi , on est en 2017 et la société avance il faut arrêter avec vos méthodes moyennageuse la femme a la maison bonne à pendre et l’homme se permet des maitresses .ça C’est une fierté chez le kabyle des montagnes comme tu le pretend ça ça s’appelle deux poids deux mesures ,etc est de la démocratie a sens unique . Thanemirt et sans rancune

    Répondre
    1. ay aghrive ughaled ar laaklik
      je n’ai pas dit que l’homme peut se permettre des maîtresses, je n’ai pas dit que la femme doit rester à la maison, je n’ai pas dit réduire la femme au silence.
      relis bien mon commentaires et bien le comprendre pour éviter des approximations
      alors au lieu d’user des vocables plats et cyniques, apprends à lire avec l’esprit et non pas avesr les sentiments.
      ce que j’ai dit comme fierté chez les kabyles, c’est de ne pas laisser entre les mains des pervers nos jeunes filles, that’s all my fiends.
      malgré tes inepties , je te dis sans rancune ni rancoeur

      Répondre
  11. En fait, ce qu’il a fait est pire de d’essayer d’abuser d’elle ! Il a essayé de la prostituer. Ce Mourad Ait Ahmed devrait être chassé de la Kabylie. C’est en raison de personne sans honneur comme lui si la Kabylie et arrivée à un stade avancé de clochardisation et de destruction. Il faut que les kabyles se rassemblent par centaines et milliers dès qu’ils recommencera sa prochaine édition de Miss Kabylie et qu’ils occupent les locaux pour empêcher la tenue de ce concours de la honte qui nuit terriblement à la femme kabyle et au pays kabyle.

    Répondre
  12. Je ne comprends pas pourquoi ce concours est organisé par un homme. En France la patronne est une femme qui veille à la bonne conduite des miss et à éviter les dérives. On ne peut pas faire confiance à un homme pour ce genre de concours dans un pays ou tous les responsables sont de obsédés sexuels !! où est le nif et l’harma ?
    Y a pas mieux pour salir la réputation des femmes kabyles et pour donner une image de débauche : c’est peut être le but recherché. En Europe ce Monsieur serait devant la justice ou peut être même en prison car les filles sont des mineures pour la plupart. Faire des avances à un enfant mineur c’est de la pédophilie et ça se paie très cher dans les pays où il existe une justice.

    Répondre

Réagir


*