Mohamed Allaoua interdit à la télévision algérienne

Mohamed Allaoua Chanteur

CULTURE (Tamurt) – Le régime colonial algérien vient d’allonger sa liste des chanteurs et artistes kabyles interdits dans tous ses médias, plus particulièrement dans sa télévision pro-islamiste. Il s’agit du jeune Mohamed Alloua qui est inscrit dans cette liste.

La raison est la reprise par ce dernier de l’une des chansons de Slimane Azem, dans laquelle il a critiqué le pouvoir et a dénoncé la situation socio-politique de l’Algérie. Mohamed Allaoua qui a l’habitude de composer des chansons d’ambiance et de fête a commis le « sacrilège » de critiquer le régime et de faire allusion dans un refrain à l’incapacité physique de Bouteflika de gérer le pays, sans le citer nommément bien sûr. Depuis la sortie de ce nouvel album, Mohamed Allaoua est complètement boycotté par la presse du régime. C’est le sort réservé à tout kabyle qui ose critiquer le régime.

Slimane Azem était même interdit d’entrer en Kabylie de son vivant. Par ailleurs, la sortie de Mohamed Allaoua qui a critiqué le régime a surpris plus d’un. Dans un passé très récent, il avait critiqué Saïd Sadi et Aït Ahmed. Allaoua veut-il rectifier le tir cette fois? Possible. Sinon sa décision de prendre ses distances avec les cercles officiels et à saluer. La Kabylie a besoin de tous ses enfants.

Ravah Amokrane pour Tamurt 

Partager cet article

Un commentaire - Écrire un commentaire

  1. @ravah amokrane auteur de l’article.
    À la fin de l’article vous dites que Allaoua à critiquer saadi et ait ahmed comme si c’était interdit alors que vous même sur votre site vous ne vous gênez pas pour critiquer ces deux personnages car les sujets ne manque pas…ces deux personnes n’ont pas fait que du bien à la kabyle loin de là.
    Sinon la critique est salutaire que ce soit par rapport au régime ou nous même les kabyles qui n’arrivons pas à nous unir pour allez dans le sens de la libération de notre peuple.

    Répondre

Réagir

*