Lors de sa vente-dédicace à Tizi Ouzou : Ait Menguellet chez Yasmina Khadra

Ait Menguellet et Yasmina Khadra

CULTURE (Tamurt) – Lors de la séance de vente-dédicace de l’écrivain et ancien commandant de l’Armée algérienne (ANP), Yasmina Khadra, le chanter kabyle Lounis Ait Menguellet a rendu visite à l’auteur dans la salle de l’hôtel Avzim ayant accueilli l’événement.

Le chanteur Lounis Ait Menguellet, qui connait Yasmina Khadra depuis l’époque où ce dernier était directeur du centre culturel algérien à Paris, a ainsi voulu faire une surprise à l’écrivain de Kenadsa. Ce dernier a d’ailleurs consacré plusieurs minutes à son invité. Les lecteurs présents sur place ont profité de l’occasion pour prendre des photos avec les deux hommes. En plus d’Ait Menguellet, étaient aussi présents à la séance de vente-dédicace de Yasmina Khadra à Tizi Ouzou, Ali Bey, le patron de la librairie du Tiers-Monde d’Alger, Youcef Merahi, ancien directeur de wilaya de la réglementation et des affaires générales du temps du wali Mohamed Nedir Hamimid. Youcef Merahi, également auteur de plus de dix livres, a occupé le poste de secrétaire général du Haut commissariat à l’amazighité avant de se retirer.

Un autre écrivain, en l’occurrence Mohamed Attaf, a aussi marqué de sa présence la vente-dédicace de Yasmina Khadra qui a réuni des dizaines de lecteurs et de lectrices malgré une chaleur caniculaire et une température qui dépassait les 45 degrés. Une semaine auparavant, c’est Saïd Sadi, ex-président du Rassemblement pour la culture et la démocratie qui avait réuni à son tour des dizaines de personnes pour vendre son livre biographique sur le chanteur Chérif Kheddam.

Tahar Khellaf pour Tamurt

Partager cet article

Un commentaire - Écrire un commentaire

  1. Tout ce qui n’est pas kabyle attire Manguellet. Il est constant dans ses affinités. Les Kabyles doivent se souvenir de lui, en le laissant à sa place, à la bordure du village, tout près de ses amis les pillards et les animaux sauvages.

    Répondre
  2. ce n’est pas à un écrivain kabyle qu’il fera une surprise.Ceci dit ,il est libre.Mais chacun l’est autant pour en tirer un jugement sur ses démarches pour le moins suspectes. Pour ma part, j’ai fini avec les illusions des KABYLES incohérents.

    Répondre
  3. Ait Menguellat est,certes, libre d’avoir ses propres opinions, de se positionner par rapport à un évènement quelconque selon ses convictions, de soutenir ou pas tel mouvement politique ou autre. La question à ce niveau de réflexion ne se pose même pas et cela est valable pour n’importe quel citoyen. Cependant, on peut ne pas être d’accord avec les siens au sujet d’un projet mais est-ce une raison pour s’y opposer frontalement, ouvertement et par n’importe quel moyen. Le problème avec ce chanteur c’est qu’il ne peut s’empêcher d’en remettre une couche en titillant la sensibilité de certains, en nargant ou provocant d’autres et ce, en s’affichant sans retenu avec les représentants d’un pouvoir (excepté Yasmina Khadra) qui fait fi des valeurs universelles des droits de l’Homme, de la justice et du respect de la dignité humaine. Ait Menguellat peut vivre sa vie tranquillement sans se mêler de la chose politique et à la condition de ne soutenir ni l’un ni l’autre parmi les protagonistes que sont le MAK et le pouvoir Algérien. Il se contenterait de faire ce qu’il sait faire le mieux en l’occurrence d’égayer ses fans de ses mélodies. Mr Ait Menguellat, indépendamment de vos opinions politiques actuelles vous demeurez un grand artiste, un homme de culture, un poète hors du commun et sur le plan personnel un homme de grande valeur humaine. De grâce gardez votre place au sommet de votre art que vous avez atteint par votre génie et avec l’apport inconditionnel de vos admirateurs « Kabyles » qui ne demandent qu’à continuer à vous admirer.
     » Le frère qui cherche ses commodités au préjudice de son frère, n’est ni frère ni parent ». Citation
     » Ne mets pas le doigt entre frères ». Citation.

    Répondre
  4. Un écrivain arabe et qui appartient à une armée arabo-algérienne, de ceux-même qui avaient massacré nos pauvres frères???!!…..Pauvres amnésiques et indignes!…Alors qu’au même temps, nos écrivains et intellectuels sont frappés d’interdits sur leur propre terre!….Vous êtes des sans honneurs, honte à vous!….Vive les kabyles dignes et vive l’indépendance de la kabylie, gloire au MAK.

    Répondre
  5. Je ne comprends pas vos réactions !!
    Qu’est-ce que vous reprochez à Ait Menguellet ? D’avoir des amis non Kabyles ? Excusez-moi mais pour moi c’est du racisme pur et dur !
    Ait Menguellet a le droit d’avoir des amis Kabyles ou non ; il est allé à titre personnel voir son ami sans vouloir rien médiatiser alors où est le problème ?
    Si vous voulez une Kabylie fermée sur elle-même sans aucun lien avec le monde extérieur vous allez créer un drôle de pays.

    Répondre
  6. Il nous a toujours son vrai visage envers la kabylie et les Kabyles, depuis 1999 a tizi ouzou quand il applaudit chaleureusement son maître Bouteflika, puis l année d Algérie en France en 2003, puis le festival de timgade et autres sans oublier son opposition a la kabylie libre et indépendante , ce monsieur cest juste un ami de notre ennemi qui est le pouvoir mafieux, tanmirt a lounis l histoire jugera un jour ou l autre tu vas avoir une statue comme ton emir abdelkader

    Répondre

Réagir

*