Lors de son meeting à Tizi Ouzou : Ouyahia s’en prend aux indépendantistes kabyles

Ouyahia à Tiziz Ouzou

TIZI OUZOU (Tamurt) – Cette fois-ci encore, Ahmed Ouyahia n’a pas raté l’occasion de sa présence à Tizi Ouzou pour descendre en flammes les Kabyles qui défendent l’idée d’une Kabylie indépendante. Un projet porté par une grande partie des kabyles mais qu’Ouyahia tente de réduire à un simple phénomène comparable à la chaine de télévision intégriste, El Magharibia, qui appartient au tristement célèbre chef intégriste Abassi Madani et sa famille.

Ouyahia n’a pas hésité donc à faire le parallèle entre les deux en insinuant sournoisement que l’objectif étant de mettre en flammes l’Algérie, tout comme cela avait été le cas en Libye et en Syrie. Alors que tout le monde sait que l’objectif des indépendantistes kabyles n’est autre que de sauver la Kabylie de l’ogre de l’intégrisme qui plane toujours sur l’Algérie où dès la premières années de l’école primaire, on commence à endoctriner les enfants avec des idées illuminées du Moyen Age. La Kabylie ne veut pas sombrer dans cette fatalité qui la mènera droit à la disparition pure et simple. C’est ce combat pacifique, faut-il le rappeler, que mènent les indépendantistes kabyles. Ahmed Ouyahia a bien sûr le droit de ne pas être d’accord avec le MAK et les indépendantistes kabyles puisque même la constitution algérienne (dont Ahmed Ouyahia avait été chargé de mener les tractations pour sa conception) qualifie l’Algérie de terre arabe. Mais de quel droit devrait-il interdire aux autres citoyens de ne pas avoir des convictions aux antipodes des siennes ? Le fait que des kabyles comme Krim Belkacem aient été parmi les premiers à prendre les armes contre le colonialisme français justifierait à lui-seul ce statu quo, selon Ahmed Ouyahia. L’Histoire avance dans tous les sens. Les peuples évoluent.

Et cette vérité semble échapper à Ahmed Ouyahia qui veut garder l’Algérie sous la chapelle du FLN pour encore plusieurs siècles. Ce qui est étonnant, en revanche, c’est qu’Ahmed Ouyahia a été, cette fois-ci, le seul chef de parti politique à s’en prendre au MAK et aux indépendantistes kabyles. Djamel Ould Abbes, Louisa Hanoune et même Amara Benyounes ne l’ont pas fait. C’est dire qu’Ahmed Ouyahia sait ce qu’il fait. Et surtout ce qu’il dit.

Tahar Khellaf pour Tamurt

Partager cet article

Un commentaire - Écrire un commentaire

  1. Il dit ca , il sait qu’il est intouchable partout , ne risque rien , insulter les kabyles ne lui fait pas peur , ils peuvent les tuer et venir deposer une gerbe de fleurs trois ans apres . C’ezt comme si 2001 n’est pas passe par la . Ah a ddin qessam !

    Répondre
  2. Ce monsieur est un homme triste, sa vie est triste, plate (dans tous les sens).
    Il est tellement misérable qu’il a besoin de s’en prendre à des femmes et des hommes de conviction. son cerveau, l’entourage où il évolue ne lui permettent pas d’admettre qu’il y ait des jeunes femmes et hommes avec un degré de sensibilité considérable, qu’il ne croisent pas dans sa vie triste. C’est une façon pour lui d’exorciser sa faiblesse devant de vrais kabyles, sans moyens, ni soutiens (étrangers).
    Imaginez la torture morale qu’il a subi durant toute sa petite carrière, et qu’il sait qu’il la subit à ce jour : Un monsieur qui est obligé de se rabaisser pour baiser la main d’un handicapé (responsable de tous les maux du pays, et surtout de l’assassinat de 130 jeunes kabyles sans armes). Imaginez le mal profond qui le ronge en accrochant une photo mensongère datant des années 90. Ce monsieur est d’abord un être humain qui souffre de sa propre vie. Les indépendantistes n’ont rien à envier à cet homme, c’est tout le contraire. Les Femmes et Hommes du MAK sont eux enviables, pour leurs convictions, leur engagement. Ils sont en phase avec leur temps. Cet Agujil Bbawal cherche juste à provoquer le MAK : il en a besoin pour entretenir sa carrière. Il en est même obligé de le faire, d’autant plus que le MAK ne lui donne aucune importance. Continuons notre chemin, et laissant les chiens aboyer.
    Tudert i Tmurt n Leqvayel. AZUL i Le MAK
    Tanemit

    Répondre
  3. Un KDS au service des voleurs, des escrocs, de la mafia algérienne, au pouvoir…Il ne lui reste de kabyle que de quoi trahir son peuple d’origine: la langue kabyle. Se méfier de lui comme de la peste. Il a vendu son âme au diable arabo-musulman.Lui tourner le dos définitivement sera salutaire pour la Kabylie. Boycotter ces élections, c’est bien mais essayer de les gagner aurait été encore mieux, en imposant des candidats honnêtes qui changeraient la situation progressivement de l’intérieur, pour préparer notre future République Kabyle. Pour cette fois-ci, il est trop tard mais ne pas baisser les bras, agir, s’activer et les mettre lui et tous ses compères dehors, les pousser à fuir comme les autres dictateurs…Il y a du pain sur la planche. Courage! Tous ensemble nous y arriverons!
    Déjouer leurs magouilles, rester unis contre l’ennemi et nous voilà armés à les combattre, ces ignorants, ces voleurs, ces incompétents! Vive la Kabylie libérée de tous ces parasites! Vive le MAK-Anavad!

    Répondre
  4. UN KABYLE KBS IZANZEN NIFISS KOUDH WIN LEJDHOUDHIS CHIATE DE SAID ,LA KABYLIE SERA AUTONOME COMME AUJOURD’HUI AMASSAGUI DHILAHNA
    UN VOLEUR 3000 BUS COMMENT VOULEZ QU’IL VA SE METTRE AVEC DES INTÈGRES YAHLIL AZEKA AMEKH ADHYAKHDHEM NATSA DHWARAWISS OU VA TIL VIVRE

    Répondre

Réagir

*