L’association Tiêwinine s’insurge


DECLARATION (Tamurt News) – « La libre communication des pensées et des opinions est un droit les plus précieux de l’homme. »L’association culturelle Tiɛwinin active dans la légalité. En ce mois de Mars, nous avons invité deux grandes figures de la littérature Algérienne Kamel Daoud et Karim Akouche. Il fallait demander des autorisations pour la tenue de ces conférences.

Nous avons déposé une demande d’autorisation pour le centre culturel Ferrat Ramdane de Bouzguen, la daira nous refuse le centre culturel prétextant que le centre sera en travaux. C’est de la poudre aux yeux, le centre culturel de Bouzeguene est dans un état lamentable, ressemble à une étable. Nous avons fait une autre autorisation pour la maison de jeunes « Chellah Mohand » de Bouzguen, la daira nous donne un refus catégorique malgré nos appels incessants.

Tout le monde est complice. Ils ne veulent pas de ces conférences qui dérangent mais qui éveillent les consciences. La daira de Bouzeguene nous signifie clairement de « délocaliser » ces conférences vers le Village Wizgan, nous demandons aussi une autorisation auprès du comité de village de Wizgan. Après réunion avec eux, la sentence est tombée : ils refusent que les conférences soient organisées au niveau du centre culturel colonel Mohand Oulhadj de Wizgan.

La daira de Bouzeguene a tout empêché avec ses tentacules et ramifications. Notre région souffre de mal gestion, d’infrastructures inexistantes, chômage galopants, habitats précaires. Bref, tous les ingrédients d’une crise y sont omniprésents. Le silence d’un peuple est plus effrayant que sa colère.

L’association

Partager cet article

Un commentaire - Écrire un commentaire

  1. L’ordre leur est donné d’en haut pour empêcher toute conférence avant le 20 avril et le jour des élections. Ils craignent un boycott historique, ce qui sera de toutes façons le cas avec ou sans Il faut organiser ces conférence en plein air. il fait beau d’ailleurs.

    Répondre
  2. Organizez ces conférences culturelles dans les villages, nos agoras ancestrales. Le peuple Kabyle sera condamné perpétuellement à quémander le droit de respirer à nos innemis, tant qu’ils se prennent pas en charge ?!. Avez-vous vu un corse quémander une bénédiction à l’état français pour organiser quoi que ce soit ????.. Le problème est que vous avez baissé les bras pendant toutes ces décennies au point que tout vous échappe sur vôtre propre terre ?!!.. Il y’a un autre problème qui ces néfastes politiciens qui squattent les mairies, au détriment du œuvre kabyle et de la Kabylie ?. Bon sang il est temps, d’ouvrir les yeux sur vôtre sort, ces personnages qui régentent la Kabylie n’ouvrent qu’à leurs intérêts, ils sont là comme des négriers pour mater la population de serfs que vous êtes, ces derniers sont des sous-traitants pour le compte des marchands âne-geriens. Regardez les moyens mis à la disposition des villes arabophones pour leur développement, voyez le développement de la Kabylie, nul, inexistant, que dalle, avec tout cela, trouvez-vous que l’état âne vous considère peut-être, elle vous méprise à mort. Voulez-vous toujours faire parti d’un pays qui méprise ????.. Moi personnellement, j’ai du respect pour moi et mes encetres, je ne veux en aucun cas en faire partie. Je ne veux qu’une chose, c’est de réprendre les rênes de ma destinée, de ne jamais dépendre de mon pire innemi. À bon entendeurs méditez !..

    Répondre

Réagir

*